Phonvert

Phonvert transforme vos vieux smartphones en dispositifs IoT

Malgré la révolution numérique qu’il annonce, l’Internet des Objets ne s’est pas encore démocratisé et reste, pour l’instant, cantonné à une utilisation marginale. C’est le constat qu’a fait Phonvert, une startup qui propose de transformer des smartphones non-utilisés en objets connectés.

Smartphone recyclé = objet connecté

Si les smartphones ont une particularité, c’est bien leur extraordinaire prolifération. En construisant de plus en plus de téléphones et en en changeant tout aussi souvent, cela amène fatalement à d’énormes quantités de  e-déchets et de smartphones techniquement fonctionnels, mais abandonnés au profit de modèles plus jeunes. Ainsi, selon Phonvert, ça ne serait pas moins de 280 millions de smartphones utilisables qui auraient été jetés sans être recyclés l’année dernière (chiffres de l’IDC). Beaucoup trop pour cette jeune startup japonaise, qui propose de réutiliser tout ça.

Le principe de base est plutôt simple : beaucoup de smartphones que l’on jette possèdent encore des caméras, des accéléromètres, des écrans tactiles ou des radios Bluetooth encore exploitables. Tomo Kihara, Keisuke SHiro, Kosuke Takashi et Seibe Takachabi ont donc décidé de profiter de tout ce matériel et de fonder Phonvert, une plateforme open source qui permet de transformer ces vieux smartphones en dispositifs IoT.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Aucune information sur la compatibilité des smartphones qui seraient compatibles avec le software pour le moment. En tout cas, l’installer sur son téléphone permet de réorganiser ses fonctionnalités et de les utiliser au travers de son smarpthone actuel. Il devient donc possible de s’en servir comme babyphone, de prendre automatiquement des photos de l’intérieur de son frigo lorsqu’on referme la porte ou, s’il est muni d’une caméra, de s’en servir comme d’une caméra connectée afin de vérifier ce qui se passe chez soi ou qui frappe à la porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *