Accueil > Tech > Sécurité > Processeur quantique dédié à la sécurité IoT : la solution parfaite ?
crypto quantique processeur quantique

Processeur quantique dédié à la sécurité IoT : la solution parfaite ?

En octobre dernier la startup britannique un processeur quantique dédié à l’IoT. Une solution qui pourrait s’imposer à l’avenir.

Les ordinateurs quantiques transforment la façon dont les chercheurs explorent les possibilités du Big Data. Il se pourrait bien que cette technologie renforce également la sécurité IoT. La sécurité IoT est un sujet majeur.

Un processeur quantique dédié à l’IoT

Si pendant longtemps, la sécurité est principalement par des logiciels externes plus ou moins fiables, la notion de security by design s’impose petit à petit aux concepteurs de produits IoT. En ce sens, la startup britannique Crypto Quantique a présenté un processeur quantique d’un nouveau genre. Elle a dévoilé son dispositif lors du IoT Solutions Congress de Barcelone s’étant déroulé en octobre dernier.

Ce dernier est la première puce alimentée par la physique quantique pour l’IoT. Elle est associée à des éléments de cryptographie quantique embarquée dans un module en silicone. Ce chipset nommé Quantum driven Secure Chip (QDSC) utilise également des APIs de chiffrement. Enfin, le dispositif peut être embarqué dans de nombreux objets connectés.

Une technologie  qui pose beaucoup de questions

Comment cela marche ? La QDSC génère des clés de chiffrement utilisant les capacités de calcul de son processeur quantique. Cette application de cette technologie semble logique. En effet, elle est particulièrement efficace dans la détection d’altération et dans la contre-mesure. Dans un système tel, les tentatives d’atteindre les données se soldent généralement par une destruction des clés de chiffrement. De plus, l’intrusion est directement notifiée aux administrateurs système. Tout simplement parce que les clés de sécurité et les données sont enchevêtrées de telle sorte qu’elles conservent leur état en permanence. S’il y a un changement d’état, c’est que quelqu’un ou quelque chose a tenté d’interférer dans le processus de sécurisation. Par ailleurs, les clés sont impossibles à copier.

Une telle solution pourrait bien transformer la manière dont est gérée la sécurité IoT. Encore faut-il pouvoir embarquer un tel processeur quantique sans nuire aux performances de l’objet connecté associé. Ce ne serait pas le cas selon Crypto Quantique. Le CEO de la startup a notamment expliqué à Network World que QDSC ne réclame pas une puissance de calcul très importante puisqu’elle ne stocke pas les clés de chiffrement sur l’appareil. Il lui suffit d’être synchronisé à un cloud privé ou public.

Reste à régler la question du coût d’un processeur quantique. Pour l’instant, la startup poursuit le développement de sa technologie sans l’avoir encore commercialisée. Selon Crunchbase, la startup a officiellement levé 10 000 livres en seed il y a trois ans. Il faudra sûrement attendre quelques années avant de voir un processeur quantique embarqué dans un objet connecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend