in

Qualcomm et Renault étendent leur partenariat technologique

Qualcomm et Renault

Qualcomm et Renault ont décidé de prolonger leur collaboration stratégique. Cette fois-ci, les deux entreprises prévoient de co-créer une architecture électronique centralisée. Cette dernière exploite des solutions extensibles et flexibles pour répondre aux nouveaux besoins et exigences des véhicules électriques. Il s’agit concrètement d’un logiciel SDV (Software Defined Vehicles) qui permettra d’accélérer la transformation numérique du constructeur automobile français.

Alors que les technologies du cloud computing et les méthodologies de développement cloud-native commencent à se banaliser dans le domaine automobile. Le concept de software-defined vehicle (véhicule défini par logiciel) se présente comme l’avenir de l’industrie. C’est la raison pour laquelle de plus en plus de coopérations naissent entre les constructeurs, équipementiers, éditeurs et fournisseurs de semi-conducteurs.

De leur côté, Qualcomm et Renault ont annoncé plus tôt dans la semaine la signature d’un nouveau contrat. Celui-ci porte sur la conception et la réalisation de la première architecture numérique du véhicule défini par logiciel SVD. Et in fine sur le renforcement de la transformation numérique du groupe.

Accélérer le déploiement du SVD  avec les solutions de technologies avancées

La combinaison de l’expertise de Renault en matière de technologie automobile et le savoir-faire reconnu de Qualcomm  dans le domaine des semi-conducteurs et des plateformes de systèmes va permettre de créer de nouvelles plateformes de calcul à hautes performances, évolutive, compétitive et innovante. Ces dernières seront entièrement basées sur la solution de châssis numérique Snapdragon. Pour rappel, cette technologie brevetée par Qualcomm se compose de Snapdragon Ride pour l’ADAS. Mais aussi Snapdragon Cockpit qui prend en charge le cockpit numérique et Snapdragon Auto Connectivity pour la connectivité.

Selon les prévisions des deux entreprises, ces plateformes de calcul devraient être disponibles d’ici à 2026. Ouvertes aux autres constructeurs automobiles, elles embarquent notamment les nouvelles générations de la solution Snapdragon Digital Chassis spécialement conçue pour les nouveaux cockpits sous Android. Le but étant d’offrir une expérience à bord hautement immersive et personnalisable.

En parallèle, l’architecture SVD permettra de centraliser les datas avec d’autres fonctions du véhicule. Pour ne citer que les ADAS, la carrosserie, le châssis, la télématique, la connectivité, les Power Line Communications (PLC). Sans oublier la sécurité ou encore la cybersécurité dans la Physical Computer Unit (PCU).

Enfin, dans le prolongement de cette collaboration technologique, Qualcomm prévoit également d’investir dans Ampère, la nouvelle entité électrique et software du groupe Renault.

Qualcomm et Renault : une collaboration depuis 2018

 

Particulièrement satisfait de sa collaboration avec Qualcomm depuis 2018, Renault Group Renault a de nombreuses fois mis en avant les plateformes de cockpit Snapdragon de la firme.

Le groupe l’utilise notamment dans le système multimédia Open RLink de la Renault Megane E-Tech Electric. Très prochainement, il utilisera également les solutions de châssis numériques Snapdragon pour offrir une connectivité transparente et des expériences intelligentes en voiture à leurs conducteurs et passagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.