Accueil > Business > Transports > Renault teste quatre voitures autonomes à Rouen
renault zoe voitures autonomes
Crédit : Jean-Brice LEMAL pour Renault

Renault teste quatre voitures autonomes à Rouen

Les voitures autonomes ne sont pas réservées aux périphériques parisiens. Le 17 octobre, le constructeur automobile Renault a mis en circulation quatre Zoe autonomes dans l’agglomération de Rouen.

Qui a dit que les voitures autonomes ne devaient rouler qu’à Paris ou à Las Vegas. L’agglomération connaît depuis le 17 octobre son premier contact avec ces véhicules sans chauffeur. Selon France 3 Régions Normandie, 11 volontaires ont pu grimper dans les quatre Renault Zoe électriques et autonomes affrétées par le constructeur.

Il s’agit de tester les capacités de cette technologie sur un parcours de 1,6 kilomètre, partant du quartier du Technopôle du Madrillet jusqu’à Saint-Etienne-du-Rouvray. Ce parcours balisé n’est pas un circuit : les Zoe s’intègrent au milieu de la circulation classique.

Renault est l’un des premiers à tester des voitures autonomes en Europe

Les voitures autonomes aux couleurs de la France portent une coiffe distinctive : le fameux Lidar. Pour l’instant, elles roulent à 30 km/h maximum. Pas question de laisser sans surveillance : un employé de Renault reste derrière le volant en cas de problème.

C’est pour l’instant nécessaire. Comme l’explique France Inter dont un journaliste a pu tester le service de transport, la Zoe se met en position de sécurité en cas de danger. Dans ce cas, un camion a coupé la trajectoire du véhicule sur un rond-point.

50 habitants sélectionnés par la métropole de Rouen participeront à ce test grandeur nature. Ils peuvent commander via une application mobile l’une des quatre voitures autonomes Zoe. À termes, les véhicules rouleront sur trois circuits. Par ailleurs, la métropole compte mettre en place une navette autonome de 15 places.

Le constructeur et l’agglomération préparent leur avenir

Cette phase d’expérimentation n’est pas gratuite. La Métropole Rouen Normandie porte ce projet de 11 millions d’euros en collaboration avec Transdev, la Matmut et bien évidemment Renault.

Pour le constructeur, ce sont les premiers kilomètres de ses Renault Zoe autonomes sur route. Il s’agit non seulement de peaufiner les réactions des véhicules, mais également de préparer l’avenir de ses services de mobilité.

Pour rappel, le 10 octobre 2018, le constructeur automobile français a lancé Moov’in.Paris, son service flottant de location de voitures en partenariat avec Ada. Encore une fois, ce sont 100 Zoe électriques que les Parisiens peuvent louer pendant une période de 4 heures. Plus de 5000 personnes ont téléchargé l’application.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend