Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > Retour sur IoT World – MtoM&Objets Connectés 2018 : une avalanche d’innovations et de nouveautés !
iot world 2018

Retour sur IoT World – MtoM&Objets Connectés 2018 : une avalanche d’innovations et de nouveautés !

Les salons IoT World et MtoM&Objets connectés organisés par nos partenaires Cherche Midi Expo et BIRP se sont tenus il y a quelques semaines à peine à Paris. Il est maintenant temps de revenir sur les moments forts de ces deux événements consacrés à l’InnovaTion avec un grand I, un petit o et un grand T.

L’édition 2018 des salons IoT World et MtoM&Objets connectés a permis à 7211 visiteurs professionnels de découvrir les technologies et solutions présentées par plus de 300 entreprises leaders en ces domaines.

Les thématiques abordées portaient autant sur les cas d’usage possible que sur la convergence des technologies. À cet égard, l’éditeur de logiciel PTC présentait sur son stand une petite centrale hydraulique connectée développée par Bosch Rexroth. À l’aide du casque de réalité augmentée Microsoft HoloLens et d’un marquage placé sur l’équipement, le technicien peut visualiser en temps réel les données de température et de pression. Il a également accès au schéma de démontage de certaines pièces, en cas de problème. Le tout est connecté à la plateforme IoT de PTC, nommée ThingWorx. Par le biais de cet orchestrateur, il est possible de traiter les données afin de réaliser de la maintenance prédictive. PTC démontrait cette fonctionnalité par le biais d’un moteur connecté. Il est lui aussi équipé d’un marquage ThingMark lisible depuis une tablette équipée de l’application dédiée. Outre, les variations de fonctionnement et le pilotage de l’équipement, prédire une panne devient une capacité parmi tant d’autres.

Démontrer la robustesse de l’IoT lors de IoT World – MtoM&Objets Connectés

iot world allee

L’orchestration par le biais d’une plateforme IoT n’est pas uniquement réservée au monde industriel. Software AG, un éditeur de logiciel allemand fondé en 1969 a racheté la plateforme IoT Cumulocity en mars 2017. Cette offre modulaire et scalable permet de connecter les usines, les éoliennes, et les infrastructures des villes. Cependant, Cyril Poder, Presales Solution Architect chez Software AG explique : “notre discours n’a pas pour objectif de présenter des cas d’usage en particulier. Il s’agit plutôt d’expliquer que nous avons une plateforme qui permet d’expérimenter rapidement l’IoT et de construire les cas d’usage avec la plateforme plutôt que de partir de ces derniers.

Ce même discours est partagé par Guillaume Le Vezouët, co-fondateur de CYM. Cette startup propose une solution de maintenance prédictive qu’elle adresse aux entreprises de toutes tailles. L’objectif, leur faciliter la programmation des interventions avant que la panne arrive. Mais avant de présenter des cas d’usage, il fallait selon lui “présenter une solution technologique viable”.

Les éditeurs de logiciels ne sont pas les seuls à prôner la convergence technologique. Les opérateurs de télécommunication comme SFR et Objenious filiale de Bouygues Telecom, veulent compléter leurs offres de couverture IoT. La société de Patrick Drahi présentait ses avancées dans le Narrow-Band IoT. Une technologie qu’elle couple selon les besoins avec le réseau IoT Sigfox et le LTE “classique”.

De son côté, Jérôme Cornu, Directeur Marketing pour Objenious, imagine plus facilement une complémentarité du réseau LoRa que son entreprise déploie avec le LTE-M, l’autre technologie de connectivité IoT basée sur la 4G. “Cependant, il faudra probablement attendre 2019-2020 pour voir le déploiement de cette technologie en France”, déclare-t-il.

Pour cela, l’adoption de l’IoT, du Big Data et des autres technologies doit se démocratiser au sein des entreprises de tous les secteurs. Cela tombe bien, les exposants présents à IoT World et MtoM&Objets connectés gagnent en maturité au fil des années. Jérôme Cornu, impressionné par le visitorat affirme : “le salon est plus riche que les années précédentes, les écosystèmes se structurent”.

S’il y a un plus grand nombre d’orchestrateurs de solutions IoT, de fabricants et de revendeurs de composants, il y aussi un plus grand nombre de sujets abordés lors des conférences et des tables rondes de l’événement. Plateforme IoT, IoT durcis (industrie, militaire, médical, spatial, etc.), mobilité et urbanité pour les smart cities, Traitement et analyse des données, réseau, voitures connectées, sécurité, autonomie des objets, santé… Voilà autant de secteurs et de technologies qui connaissent un essor chez les professionnels.

La Blockchain avait une place de choix sur les salons

iot world conference

Il ne faut pas oublier l’une des stars des salons IoT World et MtoM&Objets Connectés. Lors des conférences, la blockchain a fait partie des sujets suscitant le plus de réactions. Les congrès IAI Congress & Blockchain Corner ont été de véritables succès. Combles pendant les deux jours, les salles ont accueilli au total 900 auditeurs qui ont assisté à 8 conférences et deux keynotes consacrés à l’Intelligence artificielle et la Blockchain.

Luca Comparini, le spécialiste du sujet chez lBM a expliqué le partenariat de Big Blue avec Nestlé afin de constituer une Blockchain assurant la traçabilité alimentaire, tandis que son partenaire Maersk cherche à suivre les marchandises envoyées par bateau. De son côté, Atos discute avec les régions françaises autour d’une preuve de concept qui serait un système décentralisé de partage d’informations distribuées entre les différentes unités de secours et les forces de l’ordre afin de diffuser les alertes, détecter les canulars, localiser les zones de danger, etc. Si le mariage avec l’IoT est possible et fortement prometteur, il faudra rapidement faciliter le paramétrage des objets connectés au sein de ce système décentralisé.

La prochaine édition des salons IoT World et M2M&Objets Connectés permettront sûrement de découvrir des solutions facilitant le déploiement massif d’objets connectés à une Blockchain.

Des récompenses pour les spécialistes de l’Internet des Objets

En marge des salons, il faut également noter l’organisation de 582 rendez-vous d’affaires. De son côté, le pôle de compétitivité OpticsValley co-organisait le 22 avril Open Innovation Days. Cet événement comprenait des rencontres professionnelles avec des avocats indépendants qui offraient des conseils juridiques, des conférences et des rendez-vous privés avec les dirigeants d’Open Innovations. La présence de Transdev, Nokia, Lexing Alain Bensoussan Avocat, Orange Lab France, GRT Gaz ou encore Humanis a contribué au succès de la journée du 22 avril 2018.

Dans la même veine, les conférences IoT Lab réunissaient les chercheurs et les spécialistes de l’industrie. Les membres des universités Paris 8, Paris Saclay, les membres des laboratoires comme l’INRIA et LIMSI CNRS ou encore la startup Neurallys ont exploré les possibilités des dernières innovations en provenance de l’Internet des Objets.

Enfin, il ne faut pas oublier de mentionner les deux remises de trophées organisées pendant IoT World et M2M&Objets :

Les IoT Awards ont récompensé des entreprises dans quatre catégories complétées par un prix du jury. Voici les gagnants :

• Catégorie Award Innovant : société Gefco pour le projet « Gefbox Localization »
• Catégorie Award Hi-Tech : société Sorepol pour le projet « Dim’Oil IoT Hub »
• Catégorie Award Ambitieux : société Oliane pour le projet « Happywac »
• Catégorie Award Compliant : société Tech4Race pour le projet du même nom
• Catégorie Award Prix du Jury : société IoTerop pour le projet « IOWA »

Les trophées de l’Embarqué et des Objets Connectés ont eux récompensé huit entreprises actives dans quatre catégories technologiques. Les récompenses sont attribuées aux quatre lauréats et aux quatre mentions spéciales du jury.

Catégorie « Module/Sous-système électronique » :

Lauréat : Reflex CES pour son FPGA/SoC au format COM Express Basic de Type 7, référence COMXpressGX/SX Stratix10.

Mention spéciale du jury : National Instruments pour son système modulaire cRIO-904x – CompactRIO avec support du driver NI-DAQmx.

Catégorie « Logiciel/Service » :

Lauréat : DCbrain pour son outil logiciel de gestion d’infrastructures industrielles DCbrain.

Mention spéciale du jury : Renesas pour son outil logiciel applicatif Renesas Synergy « Enterprise Cloud Toolbox v1.1 » permettant la création rapide d’une application IoT.

Catégorie « Objet connecté » :

Lauréat : Newsteo pour son système de pesée Smart Pesée dédié aux véhicules de transport de marchandises.

Mention spéciale du jury : Smarto pour son dongle LoRa Caralgo permettant la remontée de données véhicules pour la gestion de flottes.

Catégorie « Start-up » :

Lauréat : ThingType pour son service en ligne de conception et de réalisation dédié au prototypage IoT.

Mention spéciale du jury : Wisebatt pour Estimate, son outil d’aide à la conception permettant d’estimer le bilan de consommation et l’autonomie d’un objet connecté.

Prochain rendez-vous des 2 événements prévu les 20 – 21 mars 2019 à PARIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend