robocar roborace goodwood

Robocar, la première voiture autonome à terminer la course de Goodwood

La célèbre Robocar de Roborace est la première voiture autonome à terminer le parcours du circuit du festival de vitesse de Goodwood, au Royaume-Uni. Nvidia est en grande partie responsable du succès de ce véhicule.

Le festival de vitesse de Goodwood, un événement annuel consacré aux sports mécaniques s’est déroulé du 12 au 15 juillet 2018. Comme chaque année, les festivités ont eu lieu dans la ville éponyme située dans le Sussex, au Royaume-Uni.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Lors de l’épreuve reine, le HillClimb ou course de côte en bon français, deux voitures autonomes étaient sur la ligne de départ.

La Robocar, une voiture de course futuriste sans chauffeur

La Robocar de Roborace s’est véritablement différenciée à Goodwood. C’est la première voiture autonome sans chauffeur à avoir terminé la course. Ce parcours en pente ascendante affiche un pic à 150 mètres et se déroule sur 1,86 km. Il s’agissait bien évidemment de parcourir le plus vite possible cette piste improvisée jalonnée de bosses.

Avec ses quatre moteurs électriques de 135 kW placés au niveau de chaque roue, ce véhicule est capable de délivrer plus de 500 chevaux de puissance. Ici, pas de volant, ni de pédale et encore moins de siège. D’après la vidéo fournie par le constructeur, la Robocar a ainsi terminé la course en 1 minute 16 secondes devant 55 000 spectateurs. Elle a atteint la vitesse maximum de 120 km/h (elle peut dépasser les 320 km/h). Nous sommes encore loin du record de Nick Heidfeld qui a terminé la course en 41,6 secondes avec sa F1 McLaren MP4-13.

Le succès de Roborace rendu possible grâce à Nvidia

Sa concurrente, une Ford Mustang autonome équipée par Siemens, a terminé dans une botte de paille. Le constructeur Roborace peut véritablement remercier Nvidia. Le système de guidage qui équipe la voiture de course autonome n’est autre que la plateforme NVIDIA Drive. Alimentée par deux puces Nvidia Drive PX2, et nourrie par les données des nombreux capteurs présents sur le véhicule, celle-ci a permis de réaliser un parcours sans faute dans des conditions complexes (ombres, obstacles, bosses, etc.). De son côté, Siemens ne guidait pas son véhicule avec des caméras et des LIDARS, seulement avec le positionnement GPS.

À termes, Roborace souhaiterait donner naissance à des compétitions de véhicules de course autonomes. L’écurie gagnante serait celle qui réussirait à mieux régler son véhicule et à mieux utiliser sa plateforme de conduite autonome.

Pour rappel, la Robocar sort de l’imagination de Daniel Simon, un célèbre designer de véhicules dont le travail est visible dans des films comme Captain America, Tron Legacy ou encore Oblivion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *