CES 2017 : Nvidia veut s’imposer sur le marché de la voiture autonome avec son Co-Pilot

Nvidia, le fabricant de processeurs graphiques a effectué sa première conférence au Consumer Electronic Show. Habitué des salons et des conférences dédiés au « Gaming », l’entreprise taïwanaise a frappé un grand coup dans le secteur de la voiture autonome et connecté.

« Quel lien entre des cartes graphiques et des véhicules sans chauffeurs ? » Voilà la question que peuvent se poser les clients habituels de la marque. Si ces derniers ont apprécié les nouvelles images du jeu vidéo Mass Effect Andromeda, ils n’ont pas forcément conscience de l’engagement de Nvidia sur le marché de la voiture autonome.

Pourtant, les différentes annonces faites pendant l’heure et demie de conférence prouvent que l’entreprise taïwanaise prend de plus en plus de poids dans ce secteur de pointe.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Xavier, un supercalculateur star du CES 2017

En effet, il faut pouvoir gérer les nombreux capteurs, les caméras extérieures et intérieurs et surtout l’intelligence artificielle qui est au cœur du système. « Cela demande une puissance de calcul phénoménale pour reproduire ce que nous faisons instinctivement » rappelle le PDG de la firme Jen-Hsun Huang.

ces-nvidia-xavier

Évidemment, les puces graphiques de Nvidia présentée au CES 2017 sont capables de supporter cet effort mathématique. A cet effet, la firme a présenté une carte dédiée aux calculs de l’intelligence artificielle. Cette dernière embarque un processeur ARM 64 Bit 8 cœurs, un processeur graphique Volta capable d’effectuer 30 000 TOPS, soit 30 000 trillions d’opérations par seconde et consomme 30 Watts. Xavier, c’est le nom de ce superordinateur, est le cœur de la plateforme de l’intelligence artificielle développée par Nvidia et nommé AI Co-Pilot.

Concrètement, Xavier réalise les calculs nécessaires à l’utilisation du Co-Pilot. Depuis les caméras du véhicule, ce dernier peut analyser l’environnement qui l’entoure afin de les transmettre aux conducteurs depuis une assistance vocale. Par exemple, l’IA détecte que le chauffeur ne regarde pas dans la direction du cycliste à sa droite, elle lui indiquera sa présence et la distance à laquelle il se trouve.

Vous l’aurez compris, Nvidia se concentre sur le présent puisque cet assistant ne prend pas le contrôle du véhicule. Il aide le conducteur à rester concentrer et pourrait « conduire » sur des portions de routes les moins complexes pour lui, comme l’autoroute. C’est tout du moins ce que des projets autour de la voiture BB8, une Ford Lincoln rendue autonome par Nvidia. Mais pour l’instant l’humain garde la maîtrise de son véhicule. A cet effet, Nvidia développe un système de commande vocale afin d’améliorer le confort de l’utilisateur. Comme dans la maison connectée, la firme veut faciliter la tâche des utilisateurs.

[MAJ]Voiture autonome : les projets de Google et Fiat Chrysler

En utilisant la technique de la computer vision, le Co-Pilot peut même lire sur les lèvres du chauffeur afin de mieux comprendre les commandes vocales. Jen Hsun Huang a vanté une précision de cette technologie fiable à 95 %.

L’industrie automobile prête à suivre Nvidia

nvidia autonome xavier ces 2017 co-pilot

Dans cette nouvelle tendance de la mobilité, les partenariats se succèdent. Le PDG a d’ailleurs annoncé que son entreprise allait travaillé avec deux entreprises qui réalisent des cartes pour GPS au Japon : Zenrin et Here. Ce dernier est en réalité un consortium mené par les constructeurs d’automobiles allemands Mercedes-Benz, BMW et Audi. Dans ce domaine de la cartographie, Nvidia a par ailleurs réaffirmé ses collaborations avec les Chinois TomTom et Baidu.

Les équipementiers font également confiance au fabricant de cartes graphique, en témoignent les accords avec ZF et Bosch, les leaders dans ce domaine en Europe. ZF a de son côté sa plateforme de pilote automatique ProAi basée sur puce PX2.

Enfin, Audi qui travaille depuis dix ans avec ce leader du marché gaming, va équiper ses véhicules autonomes des puces Xavier d’ici 2020. Une très belle vitrine pour les deux acteurs et un signal fort envoyé aux nombreux concurrents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *