in

Le robot Cassie entre dans l’histoire en courant pendant 5 km

robot bipède cassie
Advertisement

Le robot Cassie, inventé à l’université d’État de l’Oregon et produit par Agility Robotics, une entreprise dérivée de l’université, est entré dans l’histoire en parcourant 5 kilomètres en un peu plus de 53 minutes.

Cassie a été développée sous la direction du professeur de robotique Jonathan Hurst. Un projet qui a obtenu une subvention de 16 mois et d’un million de dollars de l’Agence des projets de recherche avancée du ministère de la Défense des États-Unis.

Depuis l’introduction de Cassie en 2017, les étudiants de l’OSU financés par la National Science Foundation ont exploré les options de machine learning pour le robot.

Robot Cassie : 5 km en toute autonomie

Il s’agit du premier robot bipède à utiliser le machine learning pour contrôler une démarche de course en extérieur. Il a terminé les 5 km sur le campus en toute autonomie et avec une seule charge de batterie.

« Les étudiants du Laboratoire de robotique dynamique du Collège d’ingénierie de l’OSU ont combiné l’expertise de la biomécanique et les approches existantes de contrôle des robots avec de nouveaux outils d’apprentissage automatique », a déclaré Hurst, qui a cofondé Agility en 2017. « Ce type d’approche holistique permettra d’atteindre des niveaux de performance similaires à ceux des animaux. C’est incroyablement excitant. »

Cassie a appris tout seul à courir grâce à ce que l’on appelle un algorithme d’apprentissage par renforcement profond. La course nécessite un équilibrage dynamique — la capacité de maintenir l’équilibre tout en changeant de position. Il a ainsi appris à faire des ajustements infiniment subtils pour rester debout tout en se déplaçant.

advertisement

L’apprentissage par renforcement profond est une méthode puissante d’IA. Elle permet d’acquérir des compétences telles que le saut à la corde et la montée et la descente d’escaliers.

Des robots dans tous les aspects de la vie quotidienne

Selon M. Hurst, les robots marcheurs seront un jour monnaie courante, un peu comme l’automobile, et avec un impact similaire. Le facteur limitant a été la science et la compréhension de la locomotion des jambes. Toutefois, la recherche dans l’État de l’Oregon a permis de nombreuses percées.

ATRIAS a été le premier robot à reproduire la dynamique de la marche humaine. Après ATRIAS, il y a eu Cassie, puis Digit, le robot humanoïde d’Agility.

« Dans un avenir pas très lointain, chacun verra et interagira avec des robots dans de nombreux aspects de sa vie quotidienne. Des robots qui travailleront à nos côtés et amélioreront notre qualité de vie », a déclaré M. Hurst.

Outre les tâches logistiques telles que la livraison de colis, les robots bipèdes disposeront un jour de l’intelligence et des capacités de sécurité nécessaires pour aider les gens à leur domicile, a ajouté M. Hurst.

Robot Cassie : deux chutes en 5 km

Cassie a réalisé ces 5 km en un temps total de 53 minutes et trois secondes. Un temps où l’on peut compter environ six minutes et demie de réinitialisation après deux chutes. La première chute a été causée par un ordinateur en surchauffe, l’autre parce qu’on a demandé au robot d’exécuter un virage à une vitesse trop élevée.

Dans un projet connexe, Cassie est devenue experte dans la montée et la descente des escaliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *