in

Des robots font tout le travail dans l’usine « intelligente » de Nissan

Usine intelligente de Nissan
robots welding in an automobile factory

L’usine « intelligente » de Nissan ne compte pratiquement aucun travailleur humain. Les robots font tout le travail, y compris le soudage et le montage. Ils font notamment les travaux de peinture et inspectent leurs propres travaux de peinture.

« Jusqu’à présent, les gens devaient faire des ajustements de production par expérience. Toutefois, maintenant les robots dotés d’une intelligence artificielle, analysant les données collectées, sont capables de le faire. La technologie s’est développée jusqu’à ce niveau », a déclaré Hideyuki Sakamoto, vice-président exécutif de Nissan. Une déclaration faite, notamment lors d’une visite de la chaîne de production du véhicule utilitaire sport Ariya dans son usine de Tochigi vendredi.

Usine « intelligente » de Nissan : opérationnelle d’ici au mois d’avril

Selon Nissan Motor Co., l’usine intelligente de Nissan, située dans la banlieue de Tokyo, devrait être opérationnelle avant avril. La marque japonaise a conçu sa chaîne de montage de manière à ce que les trois types de modèles — les électriques, les e-Power, modèles équipés d’un moteur et d’une motorisation électrique, et les véhicules à moteur à combustion classique — puissent s’assembler sur la même chaîne. Chaque véhicule est équipé du bon groupe motopropulseur à mesure qu’il avance sur la ligne.

Les ouvriers de l’usine peuvent se concentrer sur des tâches plus spécialisées comme l’analyse des données recueillies par les robots. Ils auront aussi l’occasion de se concentrer davantage sur la maintenance des équipements.

Tous les constructeurs automobiles travaillent sur la technologie robotique qui peut accroître l’adaptabilité. Ce qui leur permettra de répondre rapidement à la demande du marché.

pcloud

Au cours de la visite, des bras mécaniques géants équipés de grands écrans ont éclairé les surfaces de la voiture sous différents angles. Les caméras peuvent ainsi détecter les moindres défauts.

Un mécanisme enroulait rapidement des fils autour d’un objet métallique qui ressemblait à une bobine géante. Une pièce de moteur que Nissan utilise pour remplacer les aimants actuellement utilisés dans les véhicules électriques. L’entreprise affirme que cette innovation élimine le besoin de matériaux à base de terres rares, ce qui réduit les coûts.

Objectif : neutralité en carbone d’ici 2050

La société a déclaré que les innovations testées dans son usine intelligente Nissan à Tochigi seront progressivement déployées dans ses autres usines mondiales. Elles seront même déployées dans les usines de son partenaire français Renault. Sakamoto a déclaré qu’il était difficile d’estimer exactement les économies que permettra de réaliser la chaîne de montage entièrement automatisée.

Mais il a déclaré que l’industrie manufacturière devait s’adapter à la pénurie de main-d’œuvre, à la pandémie de coronavirus. Elle doit aussi tout faire pour réduire ses émissions de carbone pour contribuer à atténuer le changement climatique.

D’ici à 2050, Nissan espère atteindre la neutralité carbone dans toutes ses activités et tout au long du cycle de vie de ses produits. Un cycle de production qui comprend notamment l’extraction des matières premières, la fabrication, l’utilisation et le recyclage.

Selon l’entreprise, un nouveau type de peinture permet de peindre et de cuire simultanément la carrosserie et le pare-chocs des véhicules. Elle réduit ainsi la consommation d’énergie de 25 %. Auparavant, les carrosseries des véhicules, qui sont en aluminium, et les pare-chocs en plastique devaient être peints séparément à des températures différentes.

Avec cette usine intelligente, Nissan espère retrouver la rentabilité au cours de cet exercice fiscal. Toutefois, comme d’autres constructeurs automobiles, il doit faire face à des pénuries de pièces détachées causées par la pandémie. Sa marque a subi le contrecoup d’un scandale centré sur son ancien président, Carlos Ghosn, arrêté au Japon en 2018 pour malversations financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *