Texas Instruments et IBM, alliés pour sécuriser l’IdO

Texas Instruments, spécialisé dans les composants électroniques de type semiconducteurs et le leader technologique IBM, s’associent pour sécuriser l’IdO (Internet des Objets), en créant un nouveau système d’authentification.

texas instruments

IBM

IBM et Texas Instruments repensent la sécurité de l’IoT

Dans une récente interview, Avner Goren, Directeur Général de Texas Instruments a révélé le projet commun de son entreprise et d’IBM et expliqué comment et pourquoi les deux groupes faisaient de la sécurité de l’Internet des Objets l’un de leurs fers de lance. Rappelant que le manque de sécurité était sans doute la menace la plus importante, les deux leaders se sont penchés sur un moyen d’intégrer la sécurité au sein des appareils connectés et ce, dès le début de leur cycle de vie.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

AVNER GOREN
Avner Goren, Directeur général de Texas Instruments.

 

Un nouveau Cloud pour une sécurité renforcée

A peine quelques jours après avoir annoncé une alliance avec Sigfox, Texas instruments s’engage sur désormais sur un autre front. Le projet ? Concevoir un Cloud entièrement dédié au cycle de vie des appareils connectés afin de garantir l’inviolabilité des systèmes dès leurs premières utilisations. Ainsi Avner Goren prend l’exemple d’une nouvelle machine à laver qu’un utilisateur voudrait intégrer à son foyer connecté : pour cela, il a besoin de rentrer des codes afin de faire se connecter son IoT et la machine. Mais s’il ne peut le faire manuellement, il doit pouvoir avoir recours à un système automatisé qui va faire cette connexion à sa place, mais tout en garantissant que ce sont bien les deux systèmes qui se connectent entre eux, et qu’un hacker n’est pas en train de s’engouffrer dans la brèche.

De grands chantiers en perspective

Le projet est en cours depuis déjà un an. IBM et Texas Instruments ont pour le moment focalisé leur attention sur le développement des processus, architectures et systèmes d’alimentation, afin d’augmenter les capacités des batteries des différents éléments connectés. Les étapes suivantes étaient la connectivité sans fil et un fournisseur de cloud (dernière fonction dont peut se charger IBM). Mais selon Avner Goren, le vrai challenge à venir reste celui du renforcement de la sécurité. Pour expliquer le processus de réflexion qu’ont poursuivi jusqu’à présent les deux grands groupes, le dirigeant prend l’exemple d’une personne qui a un moment donné doit se connecter à un cloud spécifique : mais pour être sûr de la connexion qui est faite, une authentification a priori est nécessaire. Ainsi les deux leaders travaillent à créer une identité unique pour chaque appareil et chaque système et à créer ce portail d’authentification dès la première connexion à un cloud, ou dès la première connexion d’un nouvel appareil connecté, afin de garantir la sécurité de l’échange de données entre les différents systèmes. Un projet à suivre dans la sphère IoT !

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *