Accueil > Ecosystème IoT > Partenariat > Senioradom et Sigfox signent un contrat de 300 millions d’euros en Chine
sigfox senioradom contrat

Senioradom et Sigfox signent un contrat de 300 millions d’euros en Chine

Sigfox, présent au CES, brille finalement en Chine après avoir signé un contrat de 300 millions d’euros en collaboration avec Senioradom avec la ville de Chengdu. L’objectif ? Déployer une solution de téléassistance dans 20 des plus grandes villes chinoises.

Au CES 2018, les grands noms de l’industrie justifient l’émergence économique des technologies développées par des partenariats stratégiques avec des entreprises chinoises. Sigfox, l’entreprise qui déploie le réseau IoT éponyme faisait également partie de la délégation présidentielle au côté d’Airbus, d’Areva, de Safran ou encore d’EDF. L’entreprise de Ludovic Le Moan s’est associée à Senioradom, un spécialiste de la téléassistance auprès des seniors pour signer un contrat de 300 millions d’euros avec la ville de Chengdu.

Sigfox et Senioradom vont implanter leur solution dans 20 villes

Cet accord stratégique signé devant les yeux des présidents Xi Jinping et Emmanuel Macron permettra sans doute aux deux partenaires français de s’installer durablement sur le marché chinois. Le contrat passé a pour objectif de déployer une solution de téléassistance capable d’aider les seniors à domicile dans les 20 plus grandes villes du pays. Un test d’une durée d’un an débutera en 2018 à Chengdu auprès d’un échantillon de 1500 personnes.

La solution pensée par Sigfox et Senioradom a pour but de faciliter la “protection de la population fragile” en anticipant les risques et les accidents. Pour cela, les deux partenaires ont développé un système reposant sur des capteurs de mouvements, des capteurs d’ouverture de porte, des pendentifs d’alerte couplés à de la géolocalisation. Avec cet attirail disposé dans les maisons des seniors, Senioradom est capable de détecter les anomalies de comportements susceptibles d’entraîner des événements dangereux. En clair la société basée à Malakoff, en région parisienne, a développé des algorithmes de machine learning capables de détecter un malaise ou encore le début d’une fragilité mentale (pouvant indiquer un début de maladie d’Alzheimer). Dans cette solution, Sigfox s’occupe évidemment de la communication des données et rappelle le faible coût de l’envoi des messages et la faible consommation d’énergie de sa technologie.

La silver économie, un secteur naissant en Chine

Il faut bien comprendre que la silver économie en est à ses touts débuts en Chine. Selon les deux acteurs, le pays compte plus de 200 millions de seniors et ne bénéficie pas encore de solutions de téléassistance. L’évolution rapide du pays, l’exode rural, la faiblesse des revenus et le manque d’infrastructures hospitalières entraînent un besoin fort d’une solution capable de répondre aux besoins spécifiques d’une partie non négligeable de la population.

Pour Sigfox et Senioradom, il s’agit également la consécration “d’une année de travail avec les autorités françaises et chinoises” selon Thierry Roussel, cofondateur de Senioradom. Pour sa part, Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox “c’est une étape majeure pour le développement de Sigfox en Chine, où l’Internet des objets a un potentiel incroyable”. Un potentiel sur lequel compte bien miser l’entrepreneur originaire du Havre pour agrandir son ascendance sur le marché de la connectivité en Chine.

Sources & crédits Source : - Crédit : Photos : Sigfox
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend