in

Comment la Smart City peut aider à lutter contre le tourisme de masse

tourisme de masse

De nombreuses villes se trouvent actuellement dans une position difficile. En effet, leurs campagnes touristiques ont tellement de succès qu’elles reçoivent en fait trop de tourisme. Ce phénomène est connu sous le nom de tourisme de masse. Il a souvent de graves conséquences pour les gouvernements locaux dans les villes populaires.

Il est difficile d’arrêter le flux de touristes. Mais ce n’est pas le seul problème. La forte présence du tourisme réduit la qualité de vie des habitants. Trop de tourisme entraîne beaucoup de problèmes sociaux.

Cependant, avec les bons outils, les administrations locales peuvent travailler avec des initiatives de villes intelligentes ou Smart City. L’objectif étant de mieux gérer le tourisme et réduire l’impact des touristes sur la vie locale. Penchons-nous sur un problème en particulier : la hausse des loyers.

pcloud

Des loyers qui montent en flèche

Un problème majeur auquel de nombreux habitants de villes européennes comme Venise, Amsterdam, Paris et bien d’autres sont confrontés est la flambée des prix de location. Un problème souvent aggravé par les locations illégales d’appartements touristiques.

Les personnes sans permis de la ville louent effectivement des appartements aux visiteurs. Ces appartements sont souvent difficiles à trouver, car ils peuvent être répertoriés sur plusieurs sites Web ou utiliser un véritable numéro de licence pour une propriété différente.

Les propriétaires peuvent facturer aux visiteurs des prix beaucoup plus élevés que ceux qu’ils peuvent facturer aux habitants. Cela fait monter les prix des loyers et signifie également que les quartiers populaires se remplissent de ces locations illégales plutôt que de logements pour les résidents.

Examinons en profondeur une ville où cette question est particulièrement difficile à traiter : Barcelone.

Le tourisme de masse à Barcelone

À Barcelone, la ville emploie une équipe de plus de 50 inspecteurs, ainsi qu’un site web où les résidents peuvent signaler les appartements touristiques illégaux dans leurs immeubles. Cependant, le site web a reçu plus de 6 000 rapports en une seule journée. Soit, bien plus que ce que les 50 inspecteurs peuvent gérer.

Il arrive également que des résidents fassent de faux rapports sur leurs voisins en raison de conflits personnels.

Lorsque leur équipe effectue des inspections, ils doivent trouver physiquement les occupants illégaux de l’appartement.

De plus, les personnes présentes dans l’appartement ne sont pas obligées d’ouvrir la porte aux inspecteurs. Certains de ces appartements illégaux affichent même des avertissements demandant de ne pas ouvrir la porte à des inconnus.

Étude de cas : l’incident AirBnb à Barcelone

AirBnb a été condamné à de multiples amendes à Barcelone pour avoir répertorié des locations non autorisées sur son site. Mais cela n’a pas mis fin au problème, comme le montre un incident récent.

Une femme nommée Montse Pérez a loué son appartement à un nouveau locataire. Peu de temps après, Mme Pérez a découvert que le locataire avait mis l’appartement en vente illégalement sur AirBnb. Il lui avait loué l’appartement pour 950 € par mois, mais facturait entre 200 et 250 € par nuit, soit potentiellement 7 500 € par mois.

airbnb

Cependant, lorsque Mme Pérez a contacté AirBnb pour lui faire part de ce problème, l’entreprise a proposé une simple médiation entre elle et le locataire. Lorsqu’elle a contacté un avocat, elle a découvert qu’il lui faudrait plus d’un an pour expulser le locataire par des moyens légaux.

Elle a finalement été contrainte de louer son propre appartement sur AirBnb et de changer les serrures le soir même.

La réponse d’AirBnb ? « Nous demandons à tous les hôtes de certifier qu’ils ont la permission de répertorier leur espace et nous leur rappelons de vérifier et de suivre les règles locales avant de répertorier. »

Et maintenant ? Initiatives de smart City contre le tourisme de masse

Ce problème n’est pas quelque chose qui arrive juste à Barcelone. Cela se produit dans des destinations touristiques populaires dans toute l’Europe. Les gouvernements locaux constatent que l’utilisation de méthodes conventionnelles ne permet pas de s’attaquer à ce problème délicat.

C’est là qu’interviennent les initiatives de ville intelligente ou Smart City.

Grâce à une technologie de pointe, les villes disposent d’une ressource précieuse à portée de main pour lutter rapidement et efficacement contre les locations illégales d’appartements touristiques.

La détection de location d’appartements touristiques illégaux avec Bismart

Bismart a développé une toute nouvelle solution intelligente conçue spécifiquement pour faire face à cette situation : la détection des locations d’appartements touristiques illégaux.

Cet outil agrège les données de plusieurs sources. Ce qui signifie que peu importe où une location illégale est répertoriée, vous serez en mesure de l’identifier et de la localiser. Cette plateforme conviviale réduit le temps perdu sur les longues inspections manuelles et vous donne directement les informations dont vous avez besoin.

Pour une durée limitée, vous pouvez profiter d’un essai gratuit de la détection de location d’appartements touristiques illégaux avec vos propres données.

Avec ce système et avec une technologie intelligente, vous pouvez réduire les locations illégales d’appartements touristiques et améliorer la qualité de vie des résidents et des visiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *