in

Softbank cède la moitié de ses avoirs dans Alibaba

Softbank

Après une perte record de 23 milliards de dollars en début de semaine, SoftBank entend réduire sa participation dans Alibaba. Concrètement, le géant japonais s’apprête à céder près de la moitié de ses titres dans le géant de l’e-commerce chinois. Sa participation passera ainsi de 23,7 % à 14,6 %. Une décision commerciale qui devrait lui permettre de mettre rapidement la main sur environ 34 milliards de dollars de fonds, en grande partie comptable. Et cela tout en conservant quelques parts dans le géant chinois

Depuis le début de l’année, le groupe japonais, à la tête des fonds d’investissement Vision Fun, fait face à une dégringolade sans précédent au niveau de son chiffre d’affaires. Ceci s’explique par la chute des valeurs technologiques mondiales. Cette semaine a été particulièrement compliquée pour l’entreprise de Masayoshi Son qui se voit contraint d’abaisser sa participation historique dans Alibaba.

Dès les années 2000, Softbank avait investi 20 millions de dollars dans Alibaba et devient au fil des années l’un de ses principaux bailleurs. Une  stratégie gagnante qui s’est révélée l’un des plus lucratives de l’industrie du private equity. On se rappelle encore en 2014 lorsque la firme chinoise est entrée pour la première fois en bourse, les actions du géant de l’investissement s’étaient envolées à plus de 60 milliards de dollars.

Malheureusement, avec la répression de Pékin à l’encontre du secteur technologique et une perte d’environ 600 milliards de dollars en valeur boursière d’Alibaba, une sortie de l’entreprise aux prix actuels du marché serait contre productive pour SoftBank. Le japonais se voit ainsi obligé de tourner la page. En réduissant sa participation à 15 %, Softbank ne siegera donc plus au conseil d’administration. De plus, elle ne pourra plus consolider les résultats d’Alibaba dans ses comptes. Néanmoins, cette décision lui permettra d’éviter l’anéantissement.

Softbank : une réduction significative des investissements Vision Fund

Alors que Vision Fund avait investi  au total 130 milliards de dollars dans des sociétés cotées en bourse et des licornes technologiques, le ralentissement du marché boursier mondial  a eu un impact très négatif sur les bénéfices de SoftBank. Face à cette situation, la firme a non seulement décidé  de réduire jusqu’à un quart la valeur des nouveaux investissements. Mais, elle s’est récemment retirée d’autres entreprises technologiques. Parmi lesquelles Uber et Opendoor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.