in

Sony contribue à un projet d’essai de smart city à Rome

Rome

Pour aider la ville historique à lutter contre les problèmes modernes, Sony participe à trois essais relatifs au déploiement d’une smart city à Rome. En fait, ces projets pilotes vont débuter en juin utilisant le capteur IMX500 de la société.

L’objectif principal de ces tests consiste à réduire la pollution et les accidents liés au transport. Pour ce faire, Sony utilise un système de traitement IA intégré offrant des capacités puissantes tout en répondant aux problèmes de confidentialité. Grâce à cette technologie, les conducteurs recevront une alerte via une application pour smartphone avant de se diriger vers une place parking libre.

Rome : un projet pour assurer la sécurité des piétons

Sony Europe s’associe à Envision pour mener des expériences à résoudre trois « points sensibles » communs à la plupart des villes, notamment :  

  • la pollution liée à la recherche d’une place de parking ;
  • la sécurité des piétons lorsqu’ils traversent la route ;
  • et l’optimisation de la disponibilité des transports publics.

En effet, Rome a la réputation de faire partie des villes les plus meurtrières au monde pour les piétons. Chaque année, plus de 1 000 accidents de la route impliquant des piétons se produisent dans cette capitale italienne. De fait, plusieurs décès par semaine deviennent assez fréquents.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Dans le cadre du premier essai, un système d’alerte intelligent est installé aux feux de signalisation. Il se déclenche pour avertir les conducteurs quand ils traversent. En outre, un éclairage intelligent à faible latence va servir à améliorer la visibilité des piétons.

En outre, Rome figure parmi les villes les plus encombrées et les plus polluées du monde. Pour y remédier, le système d’intelligence vise à repérer les places de stationnement disponibles en temps réel

Ces emplacements peuvent ensuite être communiqués aux conducteurs via une application. Le principe consiste à éviter de faire de longs trajets pour chercher une place, réduisant ainsi les embouteillages et la pollution par la même occasion.

Des capteurs de vision intelligents pour optimiser les transports publics

Les transports en commun représentent la troisième opération sur laquelle portera le procès. En fait, l’augmentation de l’utilisation des transports contribuera également à lutter contre les encombrements et la pollution due au stationnement.

La mise en place des abribus intelligents va permettre de compter le nombre de personnes qui montent et descendent de chaque bus. Cela aide à identifier les encombrements dangereux et frustrants. Ces informations servent à améliorer la prestation des services et à les optimiser en termes de qualité et de valeur.

Les possibilités futuristes des villes intelligentes offrent des perspectives passionnantes, mais il faut trouver des solutions aux problèmes d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google fuchsia

Google commence à déployer le système d’exploitation Fuchsia sur le Nest Hub

5G communications

IoT Challenger annonce la première technologie 5G non cellulaire au monde