in

Que sont les stablecoins ? Les explications d’un expert en blockchain

bitcoin stablecoins

Les stablecoins sont un type de cryptocurrency lié à un actif comme le dollar américain dont la valeur ne change pas beaucoup.

La majorité des dizaines de stablecoins qui existent actuellement utilisent le dollar comme actif de référence. Toutefois, beaucoup sont également rattachés à d’autres monnaies fiduciaires émises par des gouvernements, comme l’euro et le yen. En conséquence, le prix des stablecoins fluctue très peu, contrairement aux cryptomonnaies très médiatisées comme le bitcoin et l’ethereum. Monnaies qui sont sujettes à des hauts et des bas soudains.

Le premier stablecoin, créé en 2014, était Tether, dont s’inspirent de nombreux autres stablecoins. Les utilisateurs reçoivent un jeton pour chaque dollar qu’ils déposent. En théorie, les jetons peuvent ensuite être reconvertis dans la monnaie d’origine à tout moment, également à un taux de change d’un pour un.

Au 28 juillet 2021, l’encours de Tether s’élevait notamment à environ 62 milliards de dollars. Soit un peu plus de la moitié de la capitalisation boursière de 117 milliards de dollars de toutes les monnaies stables dans le monde.

Le deuxième plus grand est connu sous le nom de USD Coin. Un stablecoin qui a une capitalisation boursière d’environ 27 milliards de dollars.

Pourquoi les stablecoins sont-elles importantes ?

À l’origine, les stablecoins étaient principalement utilisés pour acheter d’autres cryptocurrences, comme le bitcoin. De nombreux échanges de cryptocurrences n’avaient effectivement pas accès aux services bancaires traditionnels. Ils sont plus utiles que les monnaies émises par les pays. Vous pouvez en effet les utiliser 24 heures sur 24, sept jours sur sept, partout dans le monde — sans dépendre des banques. Les transferts d’argent s’effectuent en quelques secondes.

Une autre caractéristique utile des monnaies stables est qu’elles peuvent fonctionner avec des contrats dits « intelligents » sur des blockchains qui, contrairement aux contrats classiques, ne nécessitent aucune autorité légale pour être exécutés. Le code du logiciel dicte automatiquement les termes de l’accord et comment et quand l’argent sera transféré. Les stablecoins sont donc programmables, ce qui n’est pas le cas des dollars.

Les contrats intelligents ont donné lieu à l’utilisation de stablecoins non seulement pour le commerce sans faille, mais aussi pour les prêts, les paiements, les assurances, les marchés prédictifs et les organisations autonomes décentralisés. Des entreprises qui fonctionnent avec une intervention humaine limitée.

Un transfert plus rapide et moins cher

Collectivement, ces services financiers basés sur des logiciels sont connus sous le nom de finance décentralisée, ou DeFi.

Les partisans de ces services soutiennent que le transfert d’argent par des monnaies stables est plus rapide. Il est aussi moins cher et plus facile à intégrer dans les logiciels que la monnaie fiduciaire.

D’autres affirment que l’absence de réglementation crée de gros risques pour les systèmes financiers. Dans un article récent, les économistes Gary B. Gorton et Jeffery Zhang font une analogie avec l’époque du milieu du 19e siècle où les banques émettaient leurs propres monnaies privées. Ils affirment que les stablecoins pourraient entraîner les mêmes problèmes que ceux observés à cette époque. Des problèmes comme de fréquentes paniques parce que les gens ne parvenaient pas à s’entendre sur la valeur des monnaies émises à titre privé. Inquiets que les monnaies stables puissent présenter des risques pour le système financier. Les régulateurs s’y intéressent également de plus près ces derniers temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.