in

La stratégie d’IA de Stellantis vise 20 milliards d’€ de revenus d’ici 2030

Stellantis

Le constructeur automobile Stellantis a annoncé mardi une stratégie visant à intégrer des logiciels compatibles avec l’IA dans 34 millions de véhicules de ses 14 marque. Il vise ainsi un chiffre d’affaires annuel de 20 milliards d’euros d’ici 2030.

Le PDG Carlos Tavares a annoncé que cette initiative s’inscrivait dans une stratégie visant à transformer le constructeur automobile en une « entreprise de technologie de mobilité durable ». Une entreprise dont la croissance commerciale proviendra des fonctions et services en mode « over-the-air ».

Cette stratégie comprend des partenariats clés avec BMW sur la conduite autonome, le fabricant d’iPhone Foxconn sur les cockpits personnalisés et Waymo. L’objectif étant d’étendre leur partenariat de conduite autonome à des flottes de livraison de véhicules commerciaux légers.

pcloud

L’adoption de l’IA par Stellantis et l’expansion des véhicules équipés de logiciels font partie d’une vaste transformation de l’industrie automobile. Une stratégie qui le lance dans une course vers des groupes motopropulseurs entièrement électriques et hybrides. L’entreprise vise également davantage de fonctions de conduite autonome et une connectivité accrue dans les automobiles.

Stellantis est pour mémoire née de la combinaison de PSA Peugeot et de FCA Fiat. Le groupe automobile a déclaré que l’intégration du logiciel s’intégrerait de manière transparente dans la vie des clients. Cette intégration leur offre notamment la possibilité de mises à jour en direct. Ce qui leur fournit donc des services améliorés au fil du temps.

Stellantis une équipe renforcée

Les nouveaux produits comprendront la possibilité de souscrire à des fonctions de conduite autonome, d’acheter une assurance automobile basée sur l’utilisation. Ils permettront même aux automobilistes d’augmenter la puissance du véhicule avec une mise au point pour ajouter des chevaux.

À titre de référence, Stellantis génère actuellement 400 millions d’euros de revenus sur des services générés par des logiciels installés dans 12 millions de véhicules.

Pour atteindre les objectifs fixés, Stellantis étendra son équipe d’ingénieurs logiciels. Leur nombre passera de 1 000 à 4 500 personnes en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. Plus de 1 000 membres de cette équipe élargie seront recyclés en interne.

Stellantis a également annoncé un nouveau partenariat avec Foxconn. Les deux entreprises veulent notamment développer des semi-conducteurs destinés à couvrir 80 % des besoins de l’entreprise. Des dispositifs visant également à simplifier la chaîne d’approvisionnement. Les premières puces issues de ces partenariats devraient être installées dans les véhicules en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *