Accueil > Tech > Sécurité > Tencent ouvre un centre de R&D pour sécuriser l’IoT par la Blockchain avec Intel
tencent blockchain

Tencent ouvre un centre de R&D pour sécuriser l’IoT par la Blockchain avec Intel

Les dirigeants du conglomérat chinois Tencent sont en pleine course aux nouvelles technologies. Le spécialiste du Cloud en Chine vient d’annoncer un partenariat avec Intel afin d’avancer sur la recherche autour de la sécurisation de l’IoT par la Blockchain.

Notre monde n’est peut-être pas plus dangereux qu’au vingtième siècle, mais les pirates informatiques ont de plus en plus de raisons d’inquiéter les utilisateurs des technologies connectées.

Tencent et Intel cherchent des nouvelles solutions de sécurité IoT

Après les nombreux exemples s’étant déroulés entre 2015 et 2017, le conglomérat chinois se penche sur le très lucratif business de la cybersécurité. Mais avant de proposer des solutions clés en main à ses clients, Tencent  a débuté un partenariat le 10 septembre dernier avec Intel afin d’explorer les possibilités de la blockchain afin de sécuriser les objets connectés.

En effet, cette technologie de partage de données permet de sécuriser les échanges financiers des crypto monnaies comme le Bitcoin. Alors, pourquoi ne pas l’utiliser pour protéger des capteurs IoT ?

Un centre R&D dans la Mecque de l’IoT chinoise

Pour avancer sur ce sujet, Tencent et Intel ouvrent un laboratoire de Recherche et Développement à Wuxi, dans la province du Jiangsu en Chine. Il ne s’agit pas de partir du néant, mais d’adapter l’infrastructure standard de cybersécurité du géant Tencent à la blockchain et l’IoT. De plus, cette ville chinoise est “la Mecque” de l’industrie IoT dans le pays. Cette activité rapporte 30 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an selon la Municipal Commission for Economic and Information Technology de Wuxi.

Les deux géants déjà impliqués dans ces deux technologies souhaitent mettre au point des comptes sécurisés par des clés matérielles et des clés blockchain afin de renforcer la sécurité des dispositifs installés principalement en milieu professionnel.

L’objectif est de se passer de mot de passe afin de protéger les futures infrastructures de la smart city.

Alors que l’on croyait Intel en pleine sortie de course au sujet de l’IoT, voilà que la firme s’appuie sur un champion chinois en pleine croissance. Très actif dans le secteur du Cloud, Tencent veut également s’attaquer au marché de la voiture autonome. Celui qui a vu son bénéfice net bondir de 70 % au second trimestre 2017 compte bien s’imposer partout où il le peut.

A lire également

rgdp protection

[Interview] RGPD et IoT, quelles sont les précautions à prendre ?

Le règlement général sur la protection des données personnelles – communément appelé par ses initiales …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *