Accueil > Business > The Weather Company saluée par la presse américaine
semaine en chiffres the weather company

The Weather Company saluée par la presse américaine

Pour nombre d’entreprises et d’activités, connaître précisément la météo est primordial. Les viticulteurs français en ont fait récemment les frais, perdant pour certains jusqu’à 90 % de leur récolte. The Weather Company souhaite éviter ce genre de catastrophe en combinant analyse prédictive et IoT. InformationWeek dans son classement InformationWeek Elite 100 salue le travail de la filiale d’IBM en la plaçant en seconde position.

The Weather Company appartient depuis novembre 2015 à IBM. Elle n’a pas attendu le géant de l’informatique pour faire ses preuves dans l’analyse de données et l’IoT. La société a évalué les pertes des entreprises sur le territoire américain à 1 trillion de dollars pour une année à cause des mauvaises conditions météorologiques.

Une phase de progression rapide

the weather company meteo

En apportant les analyses et les outils adéquats, l’entreprise veut réduire cette dépendance économique aux aléas du temps. Elle disposait en 2012 de 13 data centers vieillissants. Bryson Koehler, le CTO actuel a pris son poste dans l’entreprise pour améliorer ces infrastructures. Il lui faillait des équipements fiables et des algorithmes capables de répondre aux demandes des différentes branches industrielles : de l’agriculture, du supply chain, du transport, etc.

Ainsi la compagnie a installé sur ses stations météo des capteurs supplémentaires. Il ne s’agit plus seulement de prévoir le temps qu’il fera demain ou dans une semaine, mais de fournir la propagation des pollens, la qualité de l’air, les périodes exactes d’ensoleillement,etc.

En complément de ses senseurs IoT, The Weather Company a commencé un partenariat avec IBM en 2014. Cela lui a permis de développer sa plateforme Cloud capable de gérer l’énorme quantité de données provenant de près de 100 000 capteurs, d’avions, mais aussi de voitures et des smartphones.

Watson au secours de la météo

the weather company etude

Il fallait ensuite pouvoir trier toutes ces informations cruciales pour les citoyens et les entreprises. Avec la clôture du rachat de l’entreprise par Big Blue en 2016, de nouvelles fonctions sont apparues, et non des moindres. Les deux entreprises ont une utilisation du super ordinateur Watson dont le but est de transformer l’intelligence artificielle en service.

L’association du machine learning, du deep learning et de l’analyse météorologique classique n’a pas seulement amélioré les qualités de la plateforme météorologique, mais également celle de Watson dans ses capacités d’apprentissage. En termes de modèle économique, cela a pour but d’individualiser les services pour bon nombre de professionnels. Evidemment, un industriel de l’agroalimentaire n’a pas les mêmes besoins qu’un gestionnaire de parc éolien ou de panneaux photovoltaïques.

L’IoT de plus en plus remarqué par les experts et les entreprises

Une démarche qui a séduit InformationWeek. Le site d’information américain a salué cette force de proposition en plaçant l’entreprise en deuxième position de son top Elite 100. A titre de comparaison, Cisco qui a également des activités en lien avec l’Iot, notamment avec le rachat de Jasper Technologies, arrive à la 27e place, tandis qu’Intel en pleine restructuration pour s’attaquer à ce domaine n’atteint que la 82e place.

Ce genre de classement montre l’importance montante des secteurs de l’activité de l’IoT et du Big Data. Il ne s’agit pas seulement de rentrer dans le top 100, mais d’atteindre des places remarquables et remarquées. C’est aussi un moyen de prouver à ceux qui ne croient pas en ces nouvelles technologies qu’elles sont déjà au cœur de l’économie mondiale, source de revenus pour un grand nombre de secteurs de l’industrie.

Pour les connaisseurs, ce qui est remarquable, c’est cette capacité à mêler plusieurs niveaux d’analyses. En plus de multiplier les sources de données et les capteurs The Weather Company a cette force d’apporter une analyse sur des temps multiples : en temps réel, par heure, quotidienne, hebdomadaire, mensuel et annuel. L’intelligence cognitive en addition de l’analyse prédictive, voilà les technologies qui explique cette force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend