in ,

Viv : le petit frère de Siri est-il le futur de l’intelligence artificielle ?

viv iot startup ia intelligence artificielle dag kittlaus apple siri telcrunch ai

Il y a beaucoup de concurrence pour développer l’intelligence artificielle qui assistera chacun d’entre nous et mettra tout le monde d’accord. Les créateurs du pionnier Siri sont de retour avec Viv, une technologie IA disruptive.

Aujourd’hui, chaque grand acteur de l’Internet veut développer son propre agent conversationnel intelligent, réellement capable de nous comprendre grâce à l’intelligence artificielle et doué dans la compréhension du « langage naturel ». Ce type d’intelligence artificielle serait une version améliorée du célèbre Siri d’Apple, capable de comprendre ce que l’utilisateur veut dire, sans réellement lui proposer un panel de solutions et répondre de façon humaine.

Lundi 9 mai 2016, les créateurs de Siri dévoilaient leur nouvel assistant personnel Viv dans le cadre de la conférence TechCrunch Disrupt. Six ans après le rachat de son premier projet par Apple, Dag Kittlaus compte bien profiter de sa réputation pour s’imposer sur le marché en proposant l’intelligence artificielle grand public de référence. L’objectif ? Vulgariser l’intelligence artificielle sur smartphone, à travers une interface simple, dans le but de faciliter la vie quotidienne des utilisateurs.

CiFmC7kVEAERk3O

Table des matières

Pour Dag Kittlaus, Viv est un retour aux fondamentaux

Dag Kittlaus est parti du principe qu’avec l’évolution des technologies dans l’intelligence artificielle et le machine-learning, il était temps d’innover en créant « l’interface intelligente pour tout faire ». En effet, en plus d’être capable d’interpréter des requêtes formulées en langage naturel, Viv pourra y répondre de la même manière et servir d’interface entre l’utilisateur et différents services en ligne.

Lors du TechCrunch Disrupt, la jeune pousse californienne a présenté les premiers résultats de ses travaux R&D. Co-créée par Adam Cheyer, Dag Kittlaus et Chris Brigham, trois experts confirmés en intelligence artificielle, Viv a déjà levé 30 millions de dollars dans le cadre du développement de sa technologie depuis sa création l’année dernière. De nombreux investisseurs ayant cru au projet ont contribué. En appui financier, on retrouve donc les fonds Pritzker Group Venture Capital et Iconiq Capital. Viv a également annoncé plus de cinquante partenariats pour exploiter au mieux ce nouvel agent conversationnel dans le courant de l’année 2016. Pour les principaux, on note Uber pour les transports, le service de livraison de fleurs FTD, Zocdoc pour la prise de rendez-vous avec des médecins, GrubHub pour la livraison de repas et SeatGuru pour la réservation de billets d’avion.

Il est évident qu’Adam Cheyer et Dag Kittlaus effectuent un retour aux fondamentaux en développant le petit frère de Siri, qui avait été vendu à Apple en 2010. Ils envisageaient déjà à l’époque d’utiliser cet assistant vocal comme une plateforme capable de renvoyer vers des tiers divers et variés. Le modèle économique basé sur une mécanique de commission sur les transactions réalisée grâce à la plateforme était déjà pensé. L’évolution première avec Viv est de fournir une réelle intelligence qui repose sur la discussion. 

og-viv-earth-c3184a16

Faire le lien entre des requêtes et des services en ligne divers

La particularité de la solution Viv est qu’elle est capable de comprendre des requêtes complexes et renvoyer vers des solutions précises comme des applications, des sites web et toutes sortes de choses, contrairement à Siri qui proposait trop souvent des résultats de recherche sur Google. Il sera donc possible de la mettre l’application à l’épreuve en lui posant des problèmes jusqu’alors difficiles à résoudre pour un agent conversationnel sur smartphone. L’une des fonctionnalités premières dans le but de faciliter la recherche sera dans la commande de produits et l’accès à des services répondant de manière très précise aux besoins de l’utilisateur. Viv sera même capable de donner une réponse précise à des questions mal formulées.

Lors de la présentation de Viv au Techcrunch Disrupt, Dag Kittlaus a démontré que des questions comme « Est-ce qu’il fera plus de 70 degrés près du Golden Bridge à 17h après-demain ? » ou « Pleuvait-il à Seattle il y a trois jeudis de ça ? » ne posaient pas de problème à son agent conversationnel.

La deuxième grande innovation de Viv est de faire le lien entre des requêtes et des services en ligne divers et variés. Grâce à des partenariats réalisés au préalable, il sera possible d’effectuer un virement en une seule commande vocale, sans même utiliser l’application en question. De même, il suffira de formuler une demande de n’importe quelle manière pour commander un Uber. Il suffira seulement de préciser le lieu et le nombre de personnes.

L’intérêt de cette intelligence artificielle est qu’elle sera capable de vous proposer des offres adaptées à l’utilisateur grâce à la data et au deep learning. En fonction des options que vous avez l’habitude de choisir, les sites que vous visitez et autres, Viv sera en mesure de vous proposer une offre personnalisée. Par exemple, si vous commandez un billet de train en lui posant une question précise et que vous oubliez de lui demander une place côté fenêtre, Viv se renseignera sur vos préférences grâce aux données et vous proposera une place à côté de la fenêtre ou non.

Disponible sur toutes les plateformes pour un accompagnement au quotidien

En plus des informations qu’elle connaît sur vous, Viv est capable de comprendre la quasi-totalité de ce que vous lui demandez. Si vous lui dites simplement « maison », il vous proposera un certain nombre de services liés à votre smart home ou tout simplement un itinéraire pour vous y rendre en fonction de là où vous vous trouvez. Une fois que Viv a compris ce que vous voulez, il génère un programme exécutable en seulement dix millisecondes.

La technologie utilisée pour transformer la voix en texte est évidemment celle développée par Nuance, développée il y a déjà plusieurs années. Contrairement à son aîné Siri, Viv ne sera pas seulement intégrée dans l’iPhone. Viv a été conçu pour fonctionner sur tous les types de plateformes après avoir installé l’application. Selon ses créateurs, Viv a été pensé pour être omniprésent dans la vie des utilisateurs et ainsi l’accompagner au quotidien. Cette omniprésence sera d’ailleurs nécessaire pour que l’application comprenne au mieux les préférences de l’utilisateur pour lui proposer les meilleures offres. Viv sera donc présent dans votre smartphone bien sûr, mais aussi dans votre voiture ou dans votre maison.

Screenshot-22

À l’avenir, Viv pourrait écarter la concurrence 

Dag Kittlaus n’a pas donné de date de sortie pour son nouvel assistant personnel au TechCrunch Disrupt. Cependant, il déjà fait appel aux entreprises d’IA pour l’amélioration de sa technologie et aux développeurs dans le cadre de partenariats pour intégrer des services tiers de qualité. Pour convaincre les développeurs, Dag Kittlaus insiste sur le fait que Viv est une innovation capable de centraliser toutes les fonctions. Viv regroupe principalement un service de reconnaissance vocale relié aux applications de l’App Store.

Apple n’aurait pas abandonné Siri pour autant. La marque compte bien rehausser l’image de son premier assistant personnel en y injectant une technologie IA beaucoup plus performante. Cette stratégie consiste à amener Siri au niveau des principaux concurrents. En octobre 2015, Apple rachetait la startup anglaise VocallQ. Aujourd’hui, le géant de l’informatique compte bien utiliser ce système d’assistant intelligent, destiné au monde de l’automobile, pour booster Siri. Ce système serait très robuste et plus comptent que ceux des concurrents de Google, Microsoft ou encore Amazon. On se demande donc quelle grande société s’emparera de la technologie Viv, qui semble plus disruptive que beaucoup d’intelligences artificielles.

Dans le cadre du développement de l’IoT, qui a pour principal objectif de faciliter la vie des gens et de faire des économies, les assistants personnels intelligents tels que Viv ont pour vocation de devenir le moyen le plus efficace pour offrir du contenu, du commerce et des services. Viv est loin d’être le seul projet d’intelligence artificielle. Néanmoins, Dag Kittlaus propose l’une des solutions les plus proches de celles des géants de l’informatique. Dans ce secteur, la concurrence est omniprésente avec les technologies de Facebook (IA de Messenger), Apple (Siri), Microsoft (Cortana), Amazon (Alexa) et Google (Now).

Le champ d’action de ces multinationales est bien supérieur à celui de Viv, mais il est possible que de nombreux partenaires fassent confiance à Viv de par son statut de société indépendante qui impose moins de contraintes au niveau de partenariats. Les créateurs de Viv devront donc s’imposer face à ces redoutables concurrents. La force de ce nouvel assistant personnel est de ne pas être associé à un constructeur de smartphone particulier. Par conséquent, il sera possible d’utiliser Viv sur n’importe quel smartphone.

Il reste à savoir comment se passera la cohabitation entre Siri et Viv. Il semblerait que l’assistant personnel d’Apple pourrait être rapidement dépassé. Toutefois, la présentation du produit lors de la Techcrunch Disrupt confirme que l’assistant bénéficie de nombreuses qualités lui permettant de se faire une place de choix sur le marché des intelligences artificielles et des assistants personnels.

chi-dag-kittlaus-viv-bsi-photos-20150323

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.