in ,

Google, premier arrivé dans la course des chatbots ?

Google

Comme chaque année, Google a tenu sa fameuse conférence Google I/O, adressée aux développeurs. Au cours de ce meeting, la société a dévoilé de nombreux produits tels que les applications de conversation Allo et Duo, le casque de réalité virtuelle « N », l’assistant personnel ou le Google Home. Tout un panel qui le place haut dans la concurrence face aux grandes marques à l’affût de l’intelligence artificielle.

« L’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle sont en train de révolutionner l’informatique, mais également la façon dont nous abordons des problèmes que nous cherchons à résoudre depuis longtemps. » s’exprimait hier Sundar Pichai, CEO de Google, sur le blog officiel Google France. Depuis de nombreuses années, l’entreprise voit en l’IA un essor économique et compte bien se distinguer de ses concurrents dans ce marché, qui pourrait bien dépasser les 11 milliards de dollars d’ici 2024 selon le cabinet Tractica. Si le géant de Mountain View a fait succès avec son programme AlphaGo face à Lee Sedol, la firme n’a pas dit son dernier mot avec l’IA.

L’IA envahit Google

Google présente son nouvel assistant personnel, un assistant capable de fonctionner sur tous les appareils où que l’on soit et quelque soit la situation. Basé sur la « machine learning » et des années de travail, il s’adapte parfaitement à n’importe quel contexte et tente de répondre au mieux aux questions des utilisateurs. Selon la firme, il peut user de la réponse à la première question comme base pour la seconde afin d’instaurer une véritable conversation. Et ce à travers trois dispositifs : Google Home, Allo et Duo.

pcloud

Avec son agent conversationnel Allo, la société propose une nouvelle application intelligente pour les téléphones portables. Grâce à son apprentissage automatique, Allo pourra offrir des réponses rapides aux messages ou aux photos reçus par les utilisateurs ; vous assister au quotidien en vous rappelant votre programme de la journée ou vous suggérer des restaurants à proximité directement dans la conversation comme ci-dessous :

Google
© Google

 

A cela s’ajoute Duo, application dédiée aux appels vidéo à deux. Une façon pour la compagnie de rendre les « appels vidéos plus fluides et plus fiables, même sur des réseaux à faible débit« . L’application propose également la fonctionnalitée Knock Knock qui permet de visualiser la personne qui appelle avant que vous ne répondiez. Ainsi, si c’est le numéro d’une personne que vous ne voulez plus voir et que vous avez gentiment supprimé de vos contacts, vous serez bien aisé de le prévisualiser.

https://www.youtube.com/watch?v=CIeMysX76pM

Quant à Google Home, il n’est rien de moins qu’une parfaite réplique d’Amazon Echo. Sous la forme d’une enceinte Wifi, Google Home permet de diffuser de la musique, de répondre aux commandes vocales, à diverses questions, d’interagir avec le calendrier ou les accessoires domotiques tels que les thermostats ou extincteurs de fumée Nest, propriété de Google, grâce à la technologie Chromecast.

Google
Google Home © Google

Si ces produits sont ingénieux, ils n’ont rien d’exceptionnel quand on sait qu’il en existe aussi chez d’autres firmes tels qu’Amazon ou Microsoft. La révolution des chatbots s’opère petit à petit chez les géants du commerce et de l’informatique, et pourrait bien

La course aux chatbots

Un chatbot ou bot est un robot logiciel et agent conversationnel. Le premier programme de ce genre vit le jour sous le nom d’Eliza dans les années 60, qui simulait un pyschothérapeuthe. Aujourd’hui, plein d’agents conversationnels affleurent : EvieCleverbot ou Akinator. On se souvient particulièrement de ce dernier pour ses réponses toujours correctes et ses questions complexes. De plus en plus de marques tentent de s’approprier ces outils pour renforcer le lien avec leur client.

Google
Chatbot Evie

Le bot de CNN, par exemple, envoie les titres de l’actualité et répond à n’importe quelle question sur les sujets que l’on suit le plus. Le Crédit Mutuel prévoit, en association avec IBM, la création d’un « robot banquier », capable de répondre aux demandes de chéquier ou de virement à n’importe quelle heure de la journée. Facebook prévoit tout un tas de fonctionnalité en se lançant dans les chatbots, et va même jusqu’à créer des robots logiciels qui vous permettent de commander des fleurs à distance. Viv, le petit-fils de Siri centralise tous les besoins en son sein (achat, livraison, réservation, questions…).

Google
Facetime d’Apple

Google n’est donc pas le premier, ni le dernier. Son outil Duo équivaut au Face Time d’Apple tout comme son Google Home ne change pas grand chose d’Amazon Echo. Tout comme lui, il combine les fonctions de plusieurs applications tels que Spotify et Google et se combine à n’importe quel objet connecté. Il n’y a pas de grande nouveauté là-dedans, excepté peut être une différence de qualité offerte par l’assistant Google, dont l’intelligence artificielle est plus évoluée. Google Home « pourrait réduire énormément le potentiel de ventes pour Echo » et « gagnera probablement face à Amazon« , selon Patrick Moorhead, analyste chez Moor Insight and Strategy.

Reste à voir si Google sera le gagnant final de cette nouvelle course au Test de Turing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *