Accueil > Tendances > Monde > Toshiba crée un consortium IoT avec 100 entreprises japonaises
toshiba consortium iot

Toshiba crée un consortium IoT avec 100 entreprises japonaises

Toshiba Corp annonce la création d’un consortium dédié à l’Internet des Objets formé par une centaine d’entreprises japonaises. Les membres de cette alliance vont unir leurs forces pour développer de nouveaux services IoT plus rapidement…

En 2018, selon les analystes de IDC, le marché de l’internet des objets représentait 646 milliards de dollars. D’ici 2022, il pourrait surpasser le cap du billion de dollars.

Ce secteur représente donc de nombreuses opportunités, mais présente aussi des difficultés et des défis à relever pour les entreprises. Au Japon, notamment, les organisations peinent à profiter de cette nouvelle technologie.

Selon un livre blanc récemment publié par le gouvernement, 90% des entreprises japonaises manquent de spécialistes informatiques capables d’intégrer l’IoT à leur activité. La solution à ce problème pourrait être la collaboration.

Selon le Vice Président de Toshiba Corp, Taro Shimada,  » nous avons besoin de créer un monde dans lequel les données ne sont pas détenues par une entreprise en particulier, mais dans lequel plusieurs entreprises collaborent « . Ceci permettrait aux organisations d’avancer ensemble plutôt que de devoir se débrouiller indépendamment.

Dans ce contexte, Toshiba Corp vient d’annoncer lors d’une conférence à Tokyo la création d’un consortium dédié à l’internet des objets regroupant près de 100 entreprises japonaises. Ce consortium aura pour but de développer de nouveaux services basés sur les objets connectés et les réseaux de nouvelle génération.

En effet, au fil des années à venir, l’IoT devrait connaître d’importantes évolutions. L’arrivée de la 5G en 2020, notamment, devrait conférer une nouvelle ampleur à cette technologie.

Parmi les entreprises qui comptent se joindre au projet, on compte SoftBank Corp, Tokyo Gas Co, l’opérateur KDDI, ou encore les géants de l’électronique Kyocera Corp et Denso Corp. La diversité des membres de ces organisations démontre que l’arrivée de la 5G fait souffler un vent d’innovation dans toutes les industries.

Toshiba ifLink Open Community s’inspire du modèle Amazon

Toshiba est déjà impliqué dans l’Internet des Objets avec son service  » ifLink  » pour smartphone, permettant aux utilisateurs de se connecter avec des appareils électroménagers ou des appareils à détection de mouvement.

Le consortium nouvellement fondé s’inscrira dans la continuité directe de ce service, et sera nommé  » ifLink Open Community « . Son lancement est prévu pour le mois d’avril 2020.

Les entreprises qui rejoindront le consortium n’auront pas à concevoir leurs propres services en partant de zéro. Les prototypes pourront être développés en seulement un à deux jours en combinant des produits d’autres entreprises, ce qui réduire fortement le temps nécessaire à la commercialisation.

Ce groupe s’inspirera du modèle Amazon.com, permettant aux fabricants de créer leurs propres appareils connectés exploitant l’intelligence artificielle Alexa grâce à des kits de connexion. Au total, plus de 85 000 produits ont vu le jour grâce à ce programme.

En parallèle, Toshiba va également développer un site web permettant aux consommateurs de découvrir les produits développés par les différentes membres de l’alliance. Pour se joindre au consortium, les entreprises devront payer entre 30 000 et 3,6 millions de yen (277 à 33 000 dollars) en fonction de leur taille et de divers facteurs.

Le Japon est déjà réputé comme un pays à la pointe des nouvelles technologies, mais ce consortium fondé par Toshiba devrait lui permettre de se hisser parmi les leaders mondiaux de l’Internet des Objets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *