Accueil > Tendances > Monde > Développeurs IoT : la fondation Eclipse note une intensification des projets
developpeurs iot fondation eclipse

Développeurs IoT : la fondation Eclipse note une intensification des projets

Comme tous les ans, la fondation Eclipse réalise un sondage auprès des développeurs IoT. Résultat, les deux tiers des répondants travaillent sur un projet IoT ou le feront dans les 18 prochains mois.

La fondation Eclipse a interrogé 1717 développeurs à l’aide d’un sondage en ligne. Deux tiers d’entre eux ont répondu que leur entreprise travaille ou travaillera sur le développement et le déploiement de solutions IoT dans les 18 mois à venir.

40 % de répondants actifs dans l’IoT

Parmi les sondés, 80 % d’entre eux sont actifs dans le développement IoT. Environ 40 % conçoivent des solutions Iot pour une entreprise. Près de 10 % des développeurs IoT codent pendant leur temps libre, une part identique recherche des offres IoT, tandis que 20 % des répondants confirment être en phase d’apprentissage.

Tout comme l’année dernière, les trois priorités sont les mêmes. En revanche, la sécurité (38 %) est passée devant la connectivité (21 %). La « collecte de données et l’analytique » conserve sa troisième place (19 %). Ensuite, les développeurs sont maintenant à la recherche de performance, de confidentialité et d’une meilleure intégration matérielle (18 % pour les trois).

La sécurité, nouvelle priorité des développeurs IoT

La sécurisation des communications (38 %), le chiffrement des données (38 %) et l’implantation de Token Web Json ou équivalent (26 %) sont considérés comme essentiel dans l’élaboration d’une stratégie de cybersécurité.

Encore une fois, les entreprises se concentrent sur le développement de plateformes IoT (34 %), de systèmes pour la maison connectée (27 %) et de l’automatisation industrielle (26 %). Le secteur de l’éducation profite du plus fort taux de croissance. À titre d’exemple aux États-Unis, Microsoft a signé un contrat avec la municipalité de Houston pour sécuriser des écoles.

La fondation Eclipse étudie également l’utilisation des systèmes d’exploitation par les développeurs IoT. Le premier d’entre eux n’est autre que Windows et ses variantes W10 IoT, Enterprise et IoT Core. Il est suivi par FreeRtos, l’OS sur lequel mise Amazon. Une grande partie des entreprises n’en emploie pas encore, alors que LiteOs de Huawei gagne des positions.

Pour ce qui est des OS embarqués, FreeRtos reste le leader, mais des solutions comme Contiki/Contiki-NG, Mbed OS, RIOT OS ou encore QNX se font remarquer dans la communauté des développeurs IoT. En ce qui concerne les passerelles IoT, les spécialistes travaillent majoritairement avec des OS Linux (76 %), tandis que 52 % des sondés répondent qu’ils utilisent Windows. D’ailleurs, Ubuntu Core, Raspbian et Debian sont les distributions Linux les plus courantes.

Arm, Windows, AWS, C et C++ : Les développeurs IoT adoptent des standards technologiques

tableau solutions iot

Cette prédominance de Linux change petit à petit. En effet, l’adoption de Windows IoT et de FreeRtos connaît une hausse d’environ 5 % entre 2018 et 2019.

Évidemment, la plupart des équipements IoT profitent de processeurs Arm. Les plateformes SoC Cortex M3 (27 %), Cortex M0 et Cortex M7. Au total, 70 % se reposent sur les chipsets Arm dans les gateways contre 42 % pour Intel. Les pourcentages prennent compte du fait que les développeurs Iot travaillent parfois avec les deux types de produits.

Sans surprise, les plateformes Cloud les plus utilisées sont AWS (34 %), Microsoft Azure (23 %) et Google Cloud Platform (20 %).

Évoquons maintenant les langages de programmation les plus employés. Pour les services : C, C++, Javascript et Java sont majoritairement utilisés. Pour les passerelles et les nœuds, Java, Python, C++ et C s’arrogent les premières places. Enfin dans le Cloud, Java, Javascript, Python et PHP servent à lier le matériel aux nuages informatiques.

En termes d’environnement de développement, les sondés préfèrent Eclipse Desktop IDE (46 %), Visual Studio Code (32 %) et Notepad ++ (26 %).

Les protocoles de communication restent communs : HTTP, MQTT et Websockets. Concernant la connectivité, le TCP/IP, le WiFi et Ethernet sont les valeurs sûres des développeurs IoT. À noter que chacun des protocoles spécifiques comme les LPWAN, Zigbee, Zwave ou satellites est utilisé par 8 à 15 % des développeurs IoT.

Enfin, les personnes interrogées reconnaissent Eclipse (57 %), Apache (52 %), et Linux (43 %) comme les fondations les plus influentes dans le domaine de l’IoT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend