Accueil > Smart City > Microsoft connecte des écoles de Houston pour prévenir les fusillades
banana bus microsoft

Microsoft connecte des écoles de Houston pour prévenir les fusillades

En avril dernier, Microsoft a annoncé le travail en cours avec la municipalité de Houston, au Texas. La firme de Redmond dirige un projet de sécurisation des écoles du district scolaire d’Aldine grâce à l’IoT.

Aux États-Unis, les solutions pour détecter les agresseurs armés sur les campus se multiplient. En effet, les fusillades de masse convainquent les écoles et les universités d’utiliser l’IoT pour gérer les actes criminels et prévenir les étudiants et professeurs.

Une initiative portée par la municipalité de Houston

Au Texas, les associations dénombrent pas moins de 3 350 morts tous les ans, soit près de 9 % des décès causés par les armes à feu aux États-Unis (36 252 en 2015).
Le district scolaire indépendant d’Aldine, à Houston, veut protéger les enfants de ces événements. Pour cela, elle va utiliser une solution basée sur des capteurs IoT lumineux intégrés avec Microsoft.

Ce pilot est poussé par la municipalité de Houston qui souhaite mettre en place des initiatives liées à la ville intelligence. Il s’agit de faciliter le partage d’informations en temps réel entre les autorités et les districts scolaires.

Une plateforme opérée par Microsoft

Si le contrat porte le nom de Microsoft, la firme de Redmond a fait appel à Insight et Besafe Technologies. La première phase du pilote concernant deux écoles et s’est terminé avec succès. Ainsi, les établissements ont subi une transformation numérique intense permettant de donner des informations critiques aux secours et forces de l’ordre. Ils peuvent maintenant connaître les emplacements des bouches d’incendie, des valves d’eau et des compteurs électriques.

Dans un second temps, Microsoft travaille avec ses partenaires pour installer des capteurs IoT liés à l’éclairage afin de guider les premiers secours vers les blessés ou aider les étudiants bloqués par un agresseur à s’échapper. Une application sera confiée aux professeurs et permettra d’obtenir une ligne directe et prioritaire avec les autorités. Ils disposent aussi d’un bouton d’urgence. De plus, les écoles seront équipées de capteurs d’air afin de repérer les pics de pollutions et éviter les phases d’allergie aux personnes asthmatiques.

Microsoft souhaite ajouter des caméras associés à un algorithme de reconnaissance facial. Cependant, la firme devra demander les autorisations aux directeurs des écoles en cas de problème. Le tout est orchestré depuis la plateforme Azure IoT. La solution dans son ensemble se nomme ActiveShield. La vidéo figurant ci-dessus détail le fonctionnement du système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend