Accueil > Tendances > Europe > Vodafone va tester le NB-IoT en Espagne
NB-IoT

Vodafone va tester le NB-IoT en Espagne

Le groupe de télécommunication britannique prévoit l’expérimentation d’un service de télé-relève de compteurs à partir de son réseau NB-IoT en Espagne. A l’occasion du LPWA IoT Networks Event, organisé à Amsterdam le 7 et le 8 juin, Vodafone a fait savoir son intention de mettre en place un test NB-IoT (Narrowband Internet of Things) en novembre 2106 en Espagne. Vodafone souhaite ainsi devenir le premier opérateur à lancer une offre IoT à bande étroite sur le marché européen. 

Déjà en janvier 2016, Vodafone Group avait réalisé le premier essai commercial de la future norme pour l’Internet des objets à bande étroite NB-IoT. Et ce grâce à l’aide de Huawei, avec lequel la société a pu intégrer avec succès les communications à bande étroite au sein d’un réseau cellulaire. Ils sont les premiers à avoir envoyé un message conforme à la future norme NB-IoT à un module u-blox installé dans un compteur d’eau. Grâce à cette expérimentation, Vodafone pourra s’associer à la télérelève de compteurs d’eau de la société Aguas de Valencia.

Ce qu’on appelle NB-IoT ou « Narrowband Internet of Things » est une technologie de communication dédiée aux objets connectés et destiné à des applications comme les compteurs d’eau, de gaz et d’électricité ou la surveillance des capteurs et le suivi d’actifs.

Vodafone et IoT, un beau mariage arrangé

Le NB-IoT s’appuie sur le réseau LTE des opérateurs mobiles et la norme en cours de standardisation par le 3GPP (association de standardisation des technologies mobiles) permet aux objets connectés d’échanger de faibles quantités de données sur de longues portées. Et ce, tout en minimisant la consommation énergétique par l’objet à partir des composants vendus quelques dollars. Cela fait de lui un concurrent de taille aux technologies propriétaires tels que LoRa et Sigfox.

En déployant le NB-IoT, Vodafone a su en retirer un grand avantage. Effectivement, le NB-IoT permet d’être déployé rapidement comme les opérateurs n’ont pas besoin de construire un nouveau réseau pour le supporter, les nouveaux standards IoT étant propagés sur les réseaux 4G ou 2G existant et ce à partir d’une simple mise à jour logicielle du cœur du réseau. De fait, Vodafone entend mettre à jour l’intégralité de ses sites LTE d’ici 2020. 85% de ses sites LTE actuels opérant dans la bande des 800 MHz pourront supporter le NB-IoT. L’opérateur espère commercialiser son offre de transmission IoT sur réseaux LTE à l’international dès 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend