Accueil > Business > Transports > Volvo sélectionne la plateforme Cloud pour véhicules connectés d’Ericsson
volvo ericsson

Volvo sélectionne la plateforme Cloud pour véhicules connectés d’Ericsson

Jeudi 29 novembre, Volvo Cars a sélectionné Ericsson comme fournisseur d’une plateforme Cloud. Elle gérera les véhicules connectés du groupe pendant cinq ans. Pour l’équipementier suédois, il s’agit du plus gros contrat dans ce secteur.

La plateforme en question permet d’opérer de nombreux services. Parmi ceux-ci, l’on compte la conduite autonome, la gestion de flotte, la télématique, la navigation par GPS et bien évidemment l’infotainment.

Une technologie essentielle pour Volvo

La plateforme dédiée aux véhicules connectés de Volvo est hébergée sur “plusieurs centres de données distribués”. Ils respectent les aspects légaux, la sécurité et la vie privée. Ericsson et Volvo veulent s’assurer le respect du GDPR (et rassurer les clients).

Par ailleurs, l’outil doit améliorer le temps de réponse des services embarqués. Comme il se conforme aux règlements européens, les questions autour de la législation poseront donc moins de difficultés aux équipes de développement de Volvo. Surtout, elle permettra de gérer tous les véhicules connectés de la marque, n’importe où dans le monde.

Ce n’est pas la première fois que les deux entreprises concluent à un accord. En 2012, Volvo avait déjà choisi Ericsson comme fournisseur d’une plateforme Cloud consacrée à l’infotainment, aux applications embarquées et aux services de communications.

Ericsson cherche à se place en leader de la connectivité automobile

Cette annonce entend marquer l’attractivité d’Ericsson sur le marché de la voiture connecté et autonome. En effet, l’équipementier multiplie les partenariats. L’entreprise suédoise travaille notamment avec Telia, un opérateur télécom suédois et Einride, un fabricant de camions autonomes. Il s’agit de connecter ces véhicules en 5G. Einride et Ericsson ont d’ores et déjà commencé des tests de la technologie de communication.

Ce n’est pas tout. En août dernier, l’équipementier annonçait un accord de principe avec Audi concernant la 5G. Le protocole porte moins sur les voitures autonomes que sur la connexion des chaînes de productions. L’objectif est de favoriser l’émergence de l’industrie 4.0 (analyse en temps réel, maintenance prédictive, diminution du temps de latence, etc.) dans les usines du fabricant d’automobiles allemand.

De son côté, Volvo a profité du LA Auto Show pour annoncer le choix d’Android Auto comme système d’infotainment dans sa prochaine gamme de véhicules. Pour rappel, l’alliance Renault-Mitsubishi-Nissan va également adopter l’infrastructure de Google.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend