Accueil > Non classé > Waymo veut tester des voitures autonomes sans chauffeur en Californie
waymo californie

Waymo veut tester des voitures autonomes sans chauffeur en Californie

Alors qu’Uber a rencontré de nombreux problèmes avec ses voitures autonomes dont le dernier implique la mort d’une piétonne, tout semble rouler pour Waymo. Vendredi 13 avril, la filiale d’Alphabet qui conçoit des voitures autonomes a demandé l’autorisation pour les faire rouler sans aucun chauffeur en Californie.

Les systèmes de conduite autonome pourraient à l’avenir remplacer les humains derrière les volants. C’est en tout ce que croit dur comme fer Waymo, la filiale d’Alphabet (Google). Alors que ses concurrents ont stoppé les essais de conduite autonome, San Francisco Chronicle a révélé vendredi que la firme a déposé le 2 avril un dossier auprès de l’autorité routière californienne afin de tester ses véhicules sans aucun chauffeur derrière le volant.

Waymo persiste et signe auprès de la Californie

Habituellement réalisés sur circuit, les tests sans chauffeur ne sont pas autorisés sur route. En Californie, la cinquantaine de constructeurs et d’entreprises comme Waymo, Uber ou Tesla sont obligés d’engager des chauffeurs qui assurent la sécurité des piétons et des autres véhicules.

Waymo souhaiterait franchir une étape supplémentaire en retirant l’élément humain. Selon les informations recueillies par le San Francisco Chronicle, les tests auraient lieu près du siège de la firme à Mountain View. Par la suite, elle étendrait les tests au reste de la baie de “SF”. Les parcours seraient réalisés avec un chauffeur pour assurer la cartographie du trajet avant de lui retirer les commandes et laisser le système se débrouiller.

La firme continue là où ses concurrents s’arrêtent

Toutefois, les lois californiennes imposent qu’un véhicule sans chauffeur puisse être contrôlé à distance par un opérateur en cas de problème. Selon la source du San Francisco Chronicle, Waymo ne compte pas piloter le véhicule à distance. Elle a fait le choix du suivi à distance. Dans une situation difficile ou nouvelle pour le minivan Chrysler Pacifica, il communiquera avec une équipe d’humains qui lui indiquera le bon choix à effectuer. La voiture adaptera son comportement en conséquence.

Mais pour cela, il faut respecter les procédures établies par le Departement of Motor Vehicules de Californie. Après le dépôt du dossier, l’autorité routière avait 10 jours afin d’établir s’il est complet ou non. Ensuite, elle a tout son temps pour accorder ou non l’autorisation à Waymo de déployer des véhicules autonomes sans chauffeur.

Waymo avait déjà obtenu une autorisation similaire en octobre 2017, cette fois-ci en Arizona. Elle est la première entreprise à avoir utilisé des véhicules autonomes sans chauffeur aux États-Unis. C’est dans cet État qu’un taxi autonome d’Uber fut impliqué dans un accident mortel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend