Accueil > Business > Transports > Entretien avec YoGoko, une startup qui disrupte la mobilité urbaine !
yogoko iot startup voitures connectées

Entretien avec YoGoko, une startup qui disrupte la mobilité urbaine !

Thierry Ernst est le CEO & co-fondateur de la startup YoGoKo. Il a fondé cette startup dans l’idée de prévoir l’émergence des véhicules connectés et autonomes. C’est ainsi que sont nés des boitiers de communication innovants ainsi que le serveur en charge de la gestion des communications vers et à partir ces boîtiers.

YoGoko est une société d’origine rennaise créée en 2014 par un chercheur à Mines ParisTech, un ingénieur de Telecom Bretagne et deux professeurs de la même spécialité. Cette startup émergente a développé un boîtier permettant la communication entre les véhicules, l’infrastructure et le mobilier urbain. Avec cette solution, les véhicules peuvent donc coopérer avec tout ce qu’il y a autour et échanger des données avec ses pairs éloignés via une connectivité Internet étendue et sécurisée.

Nous avons réalisée une interview filmée de Thierry Ernst. Il nous a parlé des cas d’usages de sa solution, du marché américain, des étapes clés à franchir pour parvenir à des véhicules totalement autonomes et de sa vision de l’avenir pour la conduite autonome et connectée. Bon visionnage !

Instaurer une communication entre les véhicules et l’infrastructure routière

La solution de YoGoko propose une large diversité de cas d’usages et d’objets connectés comme la communication entre les véhicules autonomes, fret, transport collectif, feux de signalisation, panneaux à message variable, borne de recharge électrique, station de bus et parkings.

03

Ce boitier multi-usage peut servir à la gestion de l’infrastructure routière en proposant des communications distantes (connectivité Internet) ou locales (V2X). Il est donc possible d’optimiser la sûreté routière, la gestion du trafic, la mobilité des biens et des personnes, les loisirs, la gestion de flottes, la télématique et faire du diagnostic à distance.

02

Après 15 années de R&D, centrée sur les technologies Internet et sur le véhicule autonome, conduite dans trois laboratoires de renommée, YoGoko est aujourd’hui en mesure de proposer un panel de solutions exclusivement B2B aux acteurs du secteur du véhicule autonome. La startup propose donc ses boîtiers aux acteurs réalisant des expérimentations (pilotes, R&D) et ayant des besoins opérationnels pour la gestion de parc d’équipements et pour les véhicules. Elle adresse également ses services aux acteurs développant de nouveaux produits communicants et coopératifs.

L’offre de YoGoko est adaptée à tout type de client. Son service de communication pour les véhicules autonomes peut être intégré à la plate-forme développée par le client et étendue à ses besoins spécifiques. Il est également possible d’intégrer les modules logiciels YoGoko au produit du client.

À terme, lorsque les véhicules intelligents seront opérationnels, les conducteurs pourront s’échanger des informations. Par exemple, il sera possible de s’alerter d’un danger sur la route ou obtenir des informations sur un feu tricolore en panne. Cet échange sera bien sûr possible quelque soit la localisation et les technologies d’accès (Wifi, 3G, satellite, etc). 

La solution de YoGoko est étape majeure vers le véhicule autonome

Le type de solution proposée par YoGoko est une étape majeure vers le véhicule totalement autonome, où le chauffeur n’aura plus besoin d’agir. Avoir une connectivité Internet étendue est un premier pas vers cette révolution technologique que l’on connaîtra certainement dans les années à venir. Thierry Ernst explique en quoi sa solution joue un rôle dans l’évolution de la conduite : 

« S’il n’y a pas de passagers, il faut que le véhicule puisse trouver des passagers, il faut que les passagers puissent s’occuper, il y a donc un besoin de communication. On fournit des solutions qui reposent sur des standards, il peut y avoir des concurrents proposant le même type de solution. Ce n’est pas nous qui allons rendre le véhicule autonome, mais nous fournissons des solutions sur la base de technologies indispensables au véhicule autonome »

Suite à l’ITS World Congress, la startup a été sollicitée pour répondre au concours Ubimobility organisé par BPI France et Business France. Ayant remporté ce concours avec huit autres acteurs du véhicule connecté, YoGoko pourra prospecter aux États-Unis, rencontrer les acteurs américains, et se rendre sur les sites de test et peut-être y ouvrir une antenne.

De nombreux discours se confrontent sur la possible évolution des transports intelligents vers des véhicules totalement autonomes. Certains pensent que les véhicules autonomes seront opérationnels en 2020, tandis que d’autres prédisent cette consécration pour 2040. Selon Thierry Ernst, les formes de conduite autonome vouées à se développer le plus rapidement sont les navettes sans conducteurs déployées dans des environnements spécifiques (centre ville urbain interdits aux véhicules classiques, campus, etc) et les véhicules particuliers sur autoroute.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend