in

Utilitaire autonome : ZF compte investir 12 milliards d’€ sur cinq ans

zf utilitaire autonome

L’équipementier automobile allemand ZF a annoncé le 19 septembre 2018 qu’il investira 12 milliards d’euros pendant cinq ans dans les technologies de l’électrique et de la conduite autonome.

Les constructeurs automobiles ne sont pas les seuls à investir dans la conduite autonome. Les équipementiers veulent aussi s’imposer sur ce marché à fort potentiel. ZF, fabricant de pièces automobiles, concurrent direct du Français Valeo et de l’Allemand Bosch, compte investir 12 milliards d’euros sur cinq ans dans les technologies de la conduite électrique et autonome. L’entreprise l’a fait savoir dans un communiqué de presse diffusé le 19 septembre dernier dans le cadre de la foire IAA de Hanovre.

ZF renforce son budget R&D

Selon Bloomberg, cela représente un investissement de 2,4 milliards d’euros par an consacré à ces deux secteurs. A titre de comparaison, ZF avait dépensé au total 2,19 milliards d’euros pour l’ensemble de sa R&D en 2017.

En parallèle de cette annonce, ZF a dévoilé son travail sur un utilitaire électrique autonome. Ce dernier sera équipé d’un système de conduite autonome de niveau 4, sera capable de rester dans sa voie, même sans marquage routier, de reconnaître les feux et les panneaux routiers, ainsi que de réagir aux comportements dangereux. Cet Innovation Van conçu pour se déplacer en centre-ville pourra contourner les obstacles, notamment les véhicules garés en double fil.

Une stratégie centrée sur les clients professionnels

Par ailleurs, il sera doté d’une fonction nommée FollowMe. L’utilitaire sera capable de suivre un livreur à pied afin de lui faciliter la tâche. L’équipementier allemand compte livrer le premier exemplaire de son utilitaire autonome d’ici deux ans. L’équipementier espère concurrencer Ford et Volkswagen, deux constructeurs engagés dans la conception de véhicules autonomes pour professionnels.

Wolf-Henning Scheider, PDG de ZF a déclaré que son entreprise était en pourparler avec plusieurs clients afin de déployer des flottes de ce véhicule autonome. Il a ajouté :

“Les véhicules de transport sans chauffeur et les fonctions automatisées joueront un rôle important, en particulier dans les zones restreintes comme les terminaux aéroportuaires, les entrepôts d’expédition ou les ports aériens et maritimes. Dans un avenir proche, nous verrons plus de véhicules autonomes dans ces zones que sur les routes publiques. Les avantages en termes de coûts, de sécurité et d’efficacité pour les clients feront la différence.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.