in

Meta veut lancer le Zuck Bucks , sa monnaie virtuelle sans blockchain

zuck bucks meta

Alors que le projet Diem censé ouvrir le monde de la cryptomonnaie au grand public s’est peu à peu effacé au profit d’autres projets plus ambitieux, Meta (Facebook) n’abandonne pas son projet de création d’une monnaie universelle. Au contraire, un projet de monnaie sans blockchain serait en cours de déploiement. Ses jetons, connu en interne sous le nom de Zuck Bucks Meta seront utilisable par tous les utilisateurs dans son métaverse.

Avec l’échec de son projet Libra, dénommée par la suite Diem, les spécialistes avaient déjà prédit un coût d’arrêt sec et durable aux ambitions de la firme de Mark Zuckerberg  de lancer sa propre monnaie. Pourtant, selon un récent rapport du Financial Times repris par le site The Verge, l’entreprise ne laisse pas de côté son idée. 

En revanche, cette fois-ci,  les ingénieurs de Méta ne s’essaieront pas à la  cryptomonnaie, mais proposeront plutôt des jetons in-app similaires à ceux utilisés dans le célèbre jeu pour enfant Roblox. 

En effet,  loin de persister sur l’idée de lancer sa crypto, la société mère de Facebook et Instagram s’inspirera plutôt du succès des unités de paiement Robux pour travailler sur la possibilité d’introduire dans l’application des monnaies virtuelles qui seraient contrôlées de manière centralisée par l’entreprise. 

Concrètement, l’entreprise contrôlera directement les tokens utilisables pour acheter des produits sur la plateforme Facebook et Instagram. Le personnel qui travaillent sur ce projet les appellent Zuck Bucks Meta. Ceci, en honneur au PDG et fondateur l’entreprise, Mark Zuckerberg.

Évidemment, ce ne sera pas le nom définitif de la monnaie virtuelle, si elle voit réellement le jour.

Méta toujours à la conquête de la Blockchain

Même si Zuck Bucks Meta ne reposera pas sur la technologie Blockchain, Méta n’a pas toutefois écarté la possibilité de lancer de nouvelles fonctionnalités en lien avec cette dernière. Selon le Financial Times, l’entreprise lancera très prochainement un projet pilote pour permettre l’échange et la création de NFT. Cela, sur Facebook et Instagram. 

L’entreprise pourrait également lancer des jetons sociaux ou basés sur la réputation. Ces derniers seront utiliser pour récompenser les personnes qui contribuent de manière significative dans les groupes Facebook. Par ailleurs, l’entreprise serait actuellement en train de travailler sur son incursion dans les crédits pour les PME. Évidemment comme toujours l’entreprise connue pour sa discrétion n’a pas encore confirmé ou infirmé les rumeurs. 

Lauren Dickson, le porte-parole du groupe indique, “nous considérons continuellement de nouvelles innovations pour les entreprises, les créateurs et personnes”. Il a insisté sur le fait que l’entreprise ne se concentre pour le moment dans la création de la metaverse. Bien sûr, cela suppose de considérer à quoi les paiements et services financiers pourraient ressembler”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.