Accueil > Business > Agriculture > Juicero ferme ses portes après l’échec de son presse-jus connecté
Juicero fermeture entreprise

Juicero ferme ses portes après l’échec de son presse-jus connecté

Juicero n’est plus depuis le 1er septembre. La risée de la Silicon Valley a fermé ses portes quelques mois après la publication d’un article de Bloomberg qui mettait fortement en doute les fonctionnalités de sa machine à jus de fruits connectée.

Voilà la fin de l’aventure Juicero, une startup qui a mis au point une machine à jus de fruits connectée, après avoir levé 118,5 millions de dollars par le biais de quatre tours de table depuis sa création en 2013. 16 mois après la commercialisation de son produit, l’entreprise a dû fermer ses portes. L’explication officielle ? l’entreprise n’a jamais réussi à atteindre la taille critique permettant de réduire les coûts de production de sa machine connectée en WiFi.

Des difficultés à réduire les coûts de production

Elle suspend donc les ventes de ses appareils ainsi que la vente de consommable, les sachets contenant les ingrédients à presser afin d’obtenir les jus. Les dernières livraisons auront lieu cette semaine et les clients de Juicero ont 90 jours pour demander un remboursement du produit, quelle que soit la date d’achat. Les employés de Juicero bénéficient d’un préavis de 60 jours afin de pouvoir trouver un autre emploi.

La raison de cette fermeture tient majoritairement dans l’approche économique de cette société. En effet, sa machine à jus de fruit propriétaire était vendu 699 dollars à son lancement, avant de baisser de prix. Mais il fallait se procurer les sachets correspondant pour profiter de boissons fruitées et biologiques. Ce modèle économique bien connu des fabricants de machines à café n’a finalement pas pris. Entre 5 et 7 dollars le verre, nous sommes très loin du prix des capsules Nespresso.

Juicero, le presse-jus connecté battu par des mains

juicero bloomberg

Mais le point de non-retour de l’entreprise peut être daté à la publication d’un article par Bloomberg en avril dernier. Les journalistes ont voulu savoir ce que valait ce presse-jus de luxe. Selon leur conclusion et vidéo à l’appui, les sachets contenant les jus de fruits peuvent être à presser à la main et la machine de Juicero n’aurait aucune utilité. Une très mauvaise publicité…

Pour se rattraper, les responsables de Juicero promettaient de réduire le prix à 200 dollars au lieu de 400 dollars. Ce n’était pas la première baisse. En effet, le prix avait déjà baissé en janvier 2017. Pour se défendre de la mauvaise publicité, Juicero avait rétorqué que son presse-jus apportait des fonctionnalités connectées comme le fait de pouvoir activer la machine à distance et d’obtenir des alertes quand un sachet arrive proche de sa date de péremption. Cela n’a pas suffi et la startup avait déjà licencié 25 % de ses effectifs en juillet 2017.

Sources & crédits Source : Fortune, Bloomberg - Crédit : Photos : Bloomberg
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

Bilan 2017 : à l’IFA, l’assistant vocal est roi

La foire électronique de Berlin, il est donc grand temps d’établir un bilan 2017 de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend