Accueil > IoT Startups Tour > [Startup Tour] Smartcane, la canne connectée de Nov’in primée au CES 2017
smartcane une novin

[Startup Tour] Smartcane, la canne connectée de Nov’in primée au CES 2017

Le CES, le salon de Las Vegas a été prolifique pour les startups françaises. Nov’in a bénéficié d’une belle couverture lors de l’événement. Il faut dire que sa protectrice Smartcane a beaucoup d’atouts pour accompagner au mieux les personnes âgées ou handicapées lors de leurs déplacements.

Nov’in est une startup stéphanoise créée en  2013 par Vincent Gauchard et Ismaël Maïté. Leur projet de base ? Créer une boîte à idées sur le Web afin de répondre aux projets d’objets connectés des internautes. Les meilleurs projets sont sélectionnés pour être réalisés et commercialisés par ce bureau de développement. Les participants profitent alors d’une rétribution financière après avoir testé eux-mêmes le produit en question. La jeune entreprise a déjà réalisé le sac innovant nommé Karkoa et la Smartcane, une canne connectée et intelligente.

Une idée populaire : l’alerte aux proches

dring smartcane

Vincent Gauchard, directeur opérationnel et cofondateur de Nov’in, affirme :

« Nous n’avons pas reçu l’idée en particulier d’une canne connectée. En revanche, les novacteurs proposaient beaucoup de projets en rapport avec la sécurité des personnes, alerter plus rapidement ». Nous avons alors établi une étude de marché à partir d’un projet d’objet connecté capable d’alerter son entourage. Nous nous sommes donc concentrés sur un produit consacré à l’aide des personnes âgées ».

La Smartcane s’est donc imposée en partie par la demande populaire en combinant cela à une traditionnelle étude de marché. « Finalement, Nov’in apporte la brique technologique pour réaliser ce projet » déclare Vincent Gauchard.

En effet, Nov’in ne fabrique pas la canne en elle-même. Cette tâche revient à Fayet, une entreprise qui fabrique des cannes depuis 1909. C’est d’ailleurs la dernière à œuvrer en France, elle est même labellisée Entreprise Vivante du Patrimoine. Fayet fabrique des badines dans de nombreux matériaux pour monsieur tout le monde, pour le monde du luxe, mais aussi pour « équiper Dr. House et l’empereur du Japon » s’amuse le directeur opérationnel.

L’équipe de Nov’in se charge de créer les fonctionnalités comme l’alerte intelligente, la détection automatique des chutes et des mouvements du propriétaire de la canne. Les interventions de la famille et des secours, si besoin, sont alors accélérés.

Pour ce faire, Vincent Gauchard et son équipe ont développé leur système sur une base matérielle et logicielle embarquée, une plateforme. Ici, pas d’application, « toutes les personnes âgées n’utilisent pas un smartphone, nous voulons nous adresser aux publics le plus simplement possible ».

La Smartcane, un objet du quotidien augmenté

smartcane novin

Ainsi, la Smartcane n’a pas besoin d’une application mobile pour fonctionner. Nov’in s’est concentré sur les fonctionnalités principales en imaginant le système Dring. Ce dernier se compose d’un point de vue hardware : d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’une puce GSM et GPRS.

Cela permet de localiser le propriétaire de la Smartcane de manière très précise et d’envoyer un message vocal ou un SMS aux contacts entrés sur le site dédié et transférés dans la puce SIM intégrée. L’utilisateur de la canne n’a pas forcément besoin d’activer un bouton. Par ailleurs, Nov’in a beaucoup travaillé sur l’autonomie de sa brique technologique. La Smartcane peut être utilisée plusieurs semaines sans besoin de la recharger. « Nous avons déposé trois brevets concernant notre batterie intelligente« .

Mais la vraie plus-value technologique se trouve dans les algorithmes en charge de comprendre les informations recueillies depuis les différents capteurs. La technique du machine learning utilisée ici favorise la compréhension des mouvements de l’objet associée à des données externes afin d’analyser le comportement de la personne.

Il faut pouvoir repérer quand la canne est mise de côté une fois que son utilisateur est rentré chez lui. Si l’appareil chute, est-ce seulement une maladresse de sa part ou est-il lui aussi tombé ? La Smartcane est également capable de suivre les activités de son possesseur, comme ses heures de sommeil et ses temps de déplacements. Si une absence d’activité est mesurée, l’appareil envoie une alerte. Enfin, le possesseur peut enclencher cette action manuellement en appuyant sur un bouton pressoir.

Les services d’alerte à l’abonnement

ces smartcane

Cette canne connectée et intelligente nécessite d’une bonne connectivité pour offrir ses services. Pour cela, Nov’in a fait le choix d’appliquer un modèle « as a service ». Le client paye l’objet construit par Fayet et un abonnement correspondant aux services et aux supports intégrés. Au Consumer Electronics Shows 2017 de Las Vegas, la Smartcane était présentée sous la forme d’un prototype fonctionnel. Ce fut un succès, l’objet connecté a été récompensé par le fameux « innovation awards » du CES 2017. La startup doit maintenant décider avec Fayet la suite des aventures commerciales. Vincent Gauchard imagine une gamme de Smartcane en carbone, en aluminium, par exemple, mais ne communique pas encore de tarif à l’unité, ni même celui du service. Il précise :

« Nous travaillons avec Fayet à l’industrialisation du produit et à la commercialisation d’ici la fin de l’année. Nous cherchons également à intégrer notre technologie dans des produits liés à la sécurité des personnes ».

Pour preuve, Nov’in a établi un partenariat avec le fabricant de chaussures de sécurité Parade. L’objectif injecter le système Dring dans les chaussures des travailleurs isolés. Comme pour les personnes âgées, l’objectif est de prévenir les secours ou l’employeur en cas de problème.

Deux projets innovants notamment approuvés par la BPI qui accompagne la startup.

questions novin smartcane

C’est un peu tôt pour parler de succès, si la Smartcane a eu un très bon accueil au CES 2017, notre réussite passera et se construira avec nos futurs utilisateurs !

Un obstacle majeur : la difficulté de trouver et valider les bons partenaires et prestataires : ils existent, comment les dénicher ?

L’aspect connecté n’est pas une fin en soi, il faut veiller à ce que l’intelligence et le service apportés au produit aient une valeur importante à son utilisateur.

Une étape clé : proposer au plus tôt un produit et son service à l’utilisateur afin de valider la valeur de son offre. Ça tombe bien, les facilités nouvelles (impression 3D, prototype électronique rapide) le permettent sans un investissement important.

Pas de recette, mais je pense qu’il est important de démontrer par des faits tangibles (pas de supposition ou d’extrapolation d’étude de marché) que l’offre correspond à l’attente d’utilisateurs nombreux.

Vincent Gauchard, Directeur opérationnel, Cofondateur de Nov'in

Vincent Gauchard est le directeur opérationnel de Nov’in. Passé par l’ECAM et l’EMLYON à Lyon, le jeune entrepreneur a travaillé pour Focal en tant que chef de projet. Il a cofondé Nov’in en 2014 avec Ismaël Maïté.
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

linksquare iot santé medicaments stratio

[Startup Tour] LinkSquare, un spectroscope qui analyse les médicaments

Jae Hyung Lee est le CEO de la startup Stratio. Alors que 30 à 50 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend