Accueil > Business > Agriculture > Quand l’agriculture digitale révolutionne l’Irlande
irlande

Quand l’agriculture digitale révolutionne l’Irlande

Les technologies smart s’étaient pour le moment cantonnées à la ville, elles gagnent désormais les champs. Avec des avancées dans les domaines du big data, de la technologie et de l’IoT, une nouvelle ère agricole est en train de voir le jour. Et l’Irlande semble bien partie pour en être le berceau.

Quand l’IoT intègre les élevages

smart green

Dans certains élevages irlandais, les vaches sont « connectées » : cette connexion via tracker permet d’aider l’éleveur à connaître l’état de santé de ses bêtes, mais aussi à favoriser leur production de lait. Cela est rendu possible par la présence de colliers électroniques sur le bétail : les colliers contiennent des capteurs sans fils qui collectent et transmettent toutes les données de l’animal, de son état à sa production de lait quotidienne jusqu’à un ordinateur central. Mais ce n’est pas tout : désormais des capteurs positionnés stratégiquement sur la queue de l’animal peuvent permettre de savoir lorsque la bête est sur le point de mettre bas. Ou encore, le recours à des capteurs de géolocalisation est également utilisé désormais afin de voir si un animal agit bizarrement au sein du troupeau, et donc d’anticiper une éventuelle maladie ou blessure. C’est ainsi que l’élevage, de même que l’agriculture, semble bel et bien être au coeur d’une véritable révolution digitale ; Révolution qui pourrait bien changer complètement la production agricole mondiale.

Une agriculture « smart »

agriculture

Le bétail n’est pas le seul à bénéficier de cette révolution : les champs eux-mêmes se font « smart ». Systèmes d’irrigations intelligents, clôtures smart sans fils ou encore capteurs qui contrôlent l’humidité et la température des sols : les champs s’équipent et le secteur agricole est en train d’être véritablement transformé par la technologie. En Irlande, l’une des entreprises leaders dans les innovations agricoles est Moocall.

moocall

Les capteurs proposés par l’entreprise sont assez précis pour avertir – entre autres – les fermiers lorsque leurs vaches sont à une heure de donner naissance, en leur envoyant une notification sur leurs téléphones portables. L’entreprise exporte déjà ses produits au Royaume-Uni, en Europe, en Nouvelle-Zélande ou encore en Australie. Et les capteurs ont été conçus pour fonctionner même dans des zones à faible réception, prenant ainsi en compte l’isolement de certaines fermes.

Des objets agricoles connectés

 

Une autre invasion de l’IoT au sein des terres agricoles est celle des engins connectés. L’entreprise John Deere est renommée pour ses tracteurs de qualité, mais aussi -et depuis peu- pour sa flotte de machines connectées, allant des lieuses (machine agricole qui aide à la moisson) aux planteuses et autres moissonneuses. Affublées de capteurs, ces machines peuvent être autonomes et faire le travail « seules », injecter les fertilisants aux bons moments et à la bonne profondeur en encore mesurer des données sur les récoltes en temps réel.

yamaha drones

De même l’entreprise Yamaha produit désormais des véhicules ariens ou des drones spécialement conçus pour les semailles : l’entreprise a récemment déclaré que près de 2.500 de ces engins volants étaient d’ores et déjà utilisés à travers tout le pays, et auraient déjà couverts près de 2,5 millions d’hectares de rizières japonaises. Ainsi la liste d’engins agricoles connectés est en pleine expansion, révolutionnant de façon drastique les méthodes agricoles telles qu’on les connaissait jusqu’ici, et promettant déjà d’augmenter considérablement les productions de nourriture mondiales.

 

Source

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend