Accueil > Business > Maison Connectée > LingLong DingDong : le concurrent d’Amazon Echo en Chine

LingLong DingDong : le concurrent d’Amazon Echo en Chine

Vous ne connaissez pas Linglong DingDong ? Mais, si ! Le petit frère chinois d’Amazon Echo. Cet assistant intelligent se place sur un marché en pleine croissance. 

L’Amazon Echo est considéré comme la Rolls Royce des assistants intelligents dans la maison connectée. La firme jouissait jusqu’alors de la primauté sur ce secteur. Mais, depuis peu, Alphabet a commercialisé son Google Home aux États-Unis. Ce concurrent de taille à la gamme Echo, composée rappelons-le composé de trois produits, a fait forte impression auprès des journalistes outre-Atlantique. Un nouvel acteur arrive sur le marché en provenance de Chine. Son nom ? LingLong DingDong. Non, ce n’est pas une mauvaise blague raciste, mais bien le nom de ce produit au design racé.

L’idée, reproduire le succès de l’Amazon Echo dans l’Empire du Milieu. Le groupe d’entreprises derrière cet objet pèse 25 millions de dollars et s’attaque à un marché potentiellement énorme. D’après le cabinet d’étude Juniper Research celui-ci représenterait 22,8 milliards de dollars d’ici 2018 uniquement en Chine. Le fait de pouvoir contrôler à la voix chaque équipement de sa maison ne fait pas seulement rêver les Occidentaux, mais le monde entier.

Les assistants intelligents facilitent à la fois l’organisation de sa journée, incluent des services à la personne comme la commande de nourriture, d’un Uber, l’ajout de produits sur sa liste de course, etc. Cette transformation de l’interaction avec les objets dans la maison et avec les marchands par la voix, les constructeurs d’objets connectés s’y engouffrent.

Une reconnaissance vocale de bonne qualité

Si cette fonctionnalité, d’abord implantée sur les smartphones, demande encore à être ajustée (prononciation, accent, volume de la voix, etc.), le fait de modifier l’interface homme-machine à l’aide du langage naturel attirent autant les entreprises comme LingLong. « Nous pensons que la voix est la manière la plus naturelle de se connecter« . Vous avez juste à dire ce que vous voulez. Nous pensons qu’il s’agit d’un marché vraiment énorme. » Déclare Charlie Liu, le manager marketing de l’entreprise interrogé par The Wires.

Le DingDong dispose des mêmes fonctionnalités de base que l’Amazon Echo : il lit les informations, donne la météo et répond aux questions. On peut enregistrer son agenda, contrôler la musique et les livres audio à la voix. Proposé à l’équivalent de 118 dollars américain, l’appareil est disponible en plusieurs coloris, mais surtout en deux versions distinctes.

L’une comprend le Cantonais, l’autre le Mandarin. C’est là que tout le défi du produit repose : comprendre ces deux catégories principales de la langue chinoise. Et contrairement à l’anglais, l’exercice n’est pas aisé ! De multiples dialectes et accents existent, malgré cela, le DingDong arrive à comprendre 95 % des Chinois.

Des possibilités de partenariats avec Amazon Echo ?

Fortement inspiré d’Amazon Echo, les équipes de développement indiquent que la R&D est un véritable challenge et que copier la firme américaine dans les moindres détails. Même aujourd’hui, certains clients ont des problèmes de connexion WiFi avec le DingDong.

En attendant, les clients utilisent l’appareil comme une enceinte connectée. Il faut ne pas oublier que la bibliothèque associée contient 3 millions de titres et que neuf autres services sont disponibles.

Nous sommes loin des 4000 services fièrement arborés par l’Amazon Echo. Contrairement, à ce que beaucoup peuvent imaginer quand un produit chinois arrive sur le marché, LingLong ne veut pas s’attaquer aux l’Europe ou aux États-Unis.

Le groupe d’entreprises espère entrer en partenariat avec Amazon en intégrant dans leurs produits l’intelligence artificielle Alexa. Au vu du temps que le groupe américain met à traduire et commercialiser sa gamme de produits en Europe, ce partenariat serait le meilleur moyen d’atteindre ce très gros marché rapidement.  En attendant, Linglong propose son SDK à d’autres fabricants d’enceintes connectées chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend