Accueil > Ecosystème IoT > Partenariat > IBM et Softbank annoncent 6 APIs en Japonais dédiées à Watson
apis softbank ibm pepper

IBM et Softbank annoncent 6 APIs en Japonais dédiées à Watson

IBM renforce sa présence au Japon et annonce la seconde phase de son partenariat avec Softbank. 6 APIs en Japonais pour Watson sont prêtes afin d’aider les développeurs à améliorer la reconnaissance vocale du robot Pepper.

Il y a peu, nous vous évoquions la déclaration de Nicolas Boudot directeur de la région EMEA d’Aldebaran Robotics. Il avait annoncé une collaboration future avec IBM. Aujourd’hui Softbank, la société propriétaire d’Aldebaran et Big Blue ont annoncé le lancement de 6 APIs en langue japonaise dédiées à Watson.

Le superordinateur et sa plateforme proposent des fonctions comme Speech to text ou Text to speech. Cela permet de faire des recherches plus rapides dans une base de données en utilisant la reconnaissance vocale.

Pour assister ce dispositif, l’outil « classeur de langage naturel » sert à décrypter la demande de l’utilisateur. Il repère le sens quand les questions posées de différentes manières.

Pour s’adapter à l’utilisateur, la fonction « dialogue » prend en compte sa manière de parler, à savoir son accent et son niveau de langage.

IBM mise également sur le traitement des données avec la fonction « retrouver et classer ». Celle-ci se base sur le machine learning afin d’améliorer la remontée d’informations.

Enfin, il est possible de convertir des documents issus de différents formats textes ou Web dans un autre type de fichier pour les rendre compréhensibles à Watson.

Une nouvelle étape pour Watson

Le superordinateur de Watson maîtrise avant tout l’Anglais. C’est une nouvelle étape pour Big Blue et SoftBank qui avaient établi un partenariat l’année dernière pour importer cette technologie au pays du soleil levant. Si pour l’instant ces nouvelles APIs sont réservées à la douzaine de partenaires du géant de l’informatique américain.

Au Japon, Softbank va sans aucun doute s’en servir pour améliorer les fonctions d’interaction de son robot Pepper. Pour les autres entreprises, il s’agira de développer des fonctionnalités d’assistance vocale et de traitement de données en adéquation avec leurs produits phares.

De son côté, IBM ne se le cache pas, la firme souhaite s’imposer sur le marché japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *