in ,

[Startup Tour] Nuance planche sur des assistants virtuels façon « Her » de Spike Jonze

Joaquin Phoenix

Vous connaissez le film « Her » de Spike Jonze ? Dans ce film, Joaquin Phoenix s’éprend de son assistant virtuel -qui à la voix de Scarlett Johansson – et développe un amour Human-to-Machine plutôt déroutant. L’assistant virtuel de « Her » semble avoir une intelligence sur-développée, toutefois, cette technologie n’est pas hors de portée, puisque l’entreprise américaine Nuance a déjà la capacité de réaliser la plupart des actions vocales proposées dans le film. Découvrez la marque qui est cachée derrière de grands noms : Nuance. 

Les « Wake-up Words » ou le futur des technologies vocales

La société Nuance, basée à Burlington, dans le Massachussetts aux Etats-Unis, a émergé en 1994 de la division « Speech Technology and Research » (Recherche autour des Technologies Vocales) des laboratoires SRI qui souhaitaient commercialiser une solution de reconnaissance vocale pour le gouvernement américain.

Nuance Communications

Le Canada est le deuxième QG de la société au niveau mondial. Nous avons rencontré le Directeur de Stratégie Produit installé à Montréal, Brett Beranek :

pcloud

« Nuance est une société très reconnue pour ses technologies de reconnaissance et synthèse vocale. C’est comme ça qu’on s’est fait connaître. La majorité de nos clients utilisent nos technologies sous leur propre marque, c’est pour cette raison que notre nom est moins connu du grand public. Pourtant, de très nombreux consommateurs utilisent les technologies Nuance sur leur voiture, téléviseur ou smartphone. Notre technologie permet notamment dans les voitures de luxe d’interagir avec le système, d’envoyer un sms, de mettre la radio, d’envoyer un courriel… Ce sont des technologies très visibles dans notre environnement même si la marque Nuance n’est pas indiquée.« 

Nuance
Brett Beranek, Directeur Stratégie Produit chez Nuance à Montréal

 

Nous avons demandé à Brett Beranek ce que Nuance concoctait pour le futur et sa réponse a été simple : le futur existe déjà chez Nuance. En effet, grâce à l’alliance de technologies de biométrie vocale, de reconnaissance et synthèse vocale, les assistants virtuels et logiciels développés pour les smartphones, systèmes embarqués pour automobile, téléviseurs ou encore wearables sont déjà doués d’une intelligence très développée. Il cite le film « Her » de Spike Jonze, qui met en scène Joaquin Phoenix dans une romance virtuelle avec son assistant personnel pour ordinateur. « En dehors de l’aspect romantique, on se rapproche énormément du film avec notre technologie. Notre CTO basé à Burlington a déjà fait la remarque comme quoi la technologie de « Her » était même parfois désuète sous certains aspects. »

Her
Joaquin Phoenix dans « Her » de Spike Jonze, tirant la langue à son assistant virtuel

 

Pourtant, une des subtilités symbolique de l’intelligence de l’assistant virtuel de « Her » reste encore inaccessible : on peut activer énormément de processus par la voix, toutefois, l’acteur parle à haute voix et l’assistant virtuel reconnaît que c’est à lui – ici, elle- qu’on s’adresse. Chez Nuance, 10% des effectifs totaux de l’entreprise (soit 12 000 personnes réparties dans le monde) planchent sur le secteur R&D pour obtenir davantage de fluidité de compréhension entre l’humain et la machine. Et ce qui fera la différence demain, ce sont les « Wake-Up Words », ces mots qui interpellent la machine et lui font comprendre qu’on s’adresse à elle pour réaliser une action. Chez Nuance par exemple, on est poli, on dit « Hi, TV » ou « Hi, Car » (Bonjour TV, Bonjour Voiture) pour activer les fonctions souhaitées. Les machines ne savent pas encore lorsque l’on s’adresse à elles en priorité, et c’est un secteur passionnant à développer pour que nous soyons assistés de manière quasiment subliminale, soit de façon de plus en plus invisible par nos objets connectés.

OK Google
Un exemple de « Wake Up Word » pour Google, avec le fameux « OK Google » utilisé sur ordinateur mais aussi sur les montres connectées équipées d’Android Wear

 

De la capacité phénoménale de la voix dans les wearables

L’enjeu est important pour les objets du futur, car, au-delà des fonctions tactiles, des boutons et activations manuelles, l’intelligence artificielle qui nous permettra d’interagir complètement avec nos objets permettra de raccourcir les processus d’intervention entre nous et nos machines.

La technologie Nuance est aujourd’hui et depuis longtemps employée dans de nombreux logiciels, notamment les suites Dragon qui permettent de faire de la saisie de texte par dictée vocale, mais également dans les voitures (BMW, Ford), smartphones, et dans la montre connectée Samsung Gear, ou encore la dernière née de Will.i.am, l’ex chanteur des Black Eyed Peas, la montre connectée Puls.

Puls
Le chanteur Will.i.am avec sa montre connectée Puls

 

La technologie Nuance reconnaît les caractéristiques « physiques » de la voix

La biométrie vocale permet d’identifier les caractéristiques uniques de la voix pour vous identifier. Chaque être humain à des caractéristiques physiques bien particulières qui font de sa voix un élément unique. Il y a également des éléments comportementaux de la voix, comme par exemple un fort accent (l’accent québécois de Brett Beranek), qui peuvent être identifiés par ces technologies. Dans le domaine bancaire, c’est très utile pour sécuriser l’accès aux applications mobiles sur les smartphones et aussi pour sécuriser les contacts par téléphone.

En proposant ses solutions à la banque Canadienne Tangerine, Nuance a conçu pour eux un consultant financier virtuel qui interagit avec les usagers pour les inciter à faire des économies.

« Il faut anticiper les besoins financiers futurs du client. On est en mesure d’interagir avec lui de façon intelligente. L’application a été testé sur un panel de cent personnes. Le taux d’épargne de ces clients a augmenté de 36%. On est très heureux de ce développement là. Cela démontre la puissance de la synthèse de la biométrie vocale et de l’intelligence artificielle. Combien de consommateurs ont accès à un conseiller financier 24h sur 24 ? Très peu. On prend une application disponible pour une infinité de personnes , on la démocratise, ça devient quelque chose de disponible pour une multitude de personnes. » précise Brett Beranek.

Le secteur de la santé représente 50% des usages de la technologie Nuance

En 2014, Nuance a généré deux miliards de dollars de revenus à travers le monde. 50% des revenus de l’entreprise provenaient du secteur de la santé.

« Notre taux de pénétration du marché est très important. Aux USA, 60% des médecins utilisent nos systèmes de reconnaissance vocale. Vous allez visiter votre médecin, et grâce à la voix il parle à son assistant virtuel développé spécifiquement pour la santé et toutes les données vont se mettre à jour. L’interaction est à double sens. Avant, la technologie servait surtout à prendre des notes mais là, l’assistant virtuel peut revenir avec des informations comme : « vous avez prescrit un médicament qui risque de rentrer en conflit avec un autre médicament prescrit l’an dernier ». C’est très utile. »

Nuance
La technologie Nuance utilisée par les médecins pour la prise de notes

 

Pour réaliser de tels croisements de données, Nuance doit gérer une importante base de données et s’y connaît plutôt bien en Big Data. Toutefois, la société reste sur une couche software et ne souhaite pas développer son propre hardware.

La société Nuance possède 35 bureaux régionaux, en Europe, Asie, Australie, Amérique, … En France, Numericable fait partie de leurs clients et utilise l’assistant virtuel pour leur site web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *