Accueil > Business > E-Santé > Un électrocardiogramme pour Apple Watch arrive sur le marché
apple watch kardiaband

Un électrocardiogramme pour Apple Watch arrive sur le marché

La FDA (Food and Drug Administration) a approuvé la mise vente sur le marché américain d’un électrocardiogramme pour Apple Watch. Une annonce faite par Vic Gundotra en personne, l’ancien patron de Google+ qui travaille maintenant pour AliveCor, la société à l’origine de cet accessoire médical.

Difficile de refuser quoi que ce soit à Vic Gundotra, l’ancien PDG de Google+ et dirigeant actuel d’AliveCor. La FDA (Food and Drug Administration) a approuvé la mise sur le marché de son nouveau produit, un électrocardiogramme pour Apple Watch. Cet accessoire, aussi appelé Kardiaband est un capteur électrocardiographe qui fonctionne avec une application dédiée de la montre connectée de la firme de Cupertino.

Kardiaband, un bracelet médical et intelligent pour Apple Watch

Très sensible, l’appareil peut détecter les arythmies cardiaques, ainsi que les fibrillations auriculaires, jusqu’à présent difficilement décelables. Il suffit pour l’utilisateur de presser le capteur pendant 30 secondes pour qu’il déclenche une rapide analyse cardiaque de son système vasculaire ensuite envoyé et analyser par un médecin qui pourra, ou non, alerter les secours.

Une première phase d’essai a été conduite auprès d’une quarantaine de volontaires. L’objectif est de renforcer la partie intelligente de cet accessoire pour Apple Watch. En effet, AliveCor travaille sur la possibilité du capteur de prédire et d’analyser le rythme cardiaque d’une personne en les comparant avec les données de personnes saines et les personnes atteintes d’anomalies cardiaques.

AliveCor, qui marche sur les pas de la firme de Cupertino dans ce domaine, utilise l’intelligence artificielle pour corréler les informations en provenance du capteur cardiaque avec celle des capteurs d’activités. Au sein de l’application Kardia, la fonctionnalité SmartRythm va automatiquement détecter ces paramètres et va alerter l’utilisateur en cas de problème afin qu’il réalise un deuxième électrocardiogramme. Une fonction de reconnaissance vocale peut également servir aux utilisateurs pour décrire leurs sensations et leurs symptômes. Cela permet de générer un rapport à envoyer directement au médecin par mail.

Des défauts techniques à revoir ?

Disponible depuis aux États-Unis, le bracelet Kardiaband pour Apple Watch est vendu 199 dollars. L’abonnement premium coûte lui 99 dollars par an. L’objectif est bien évidemment de créer un modèle économique en partenariat avec des cardiologues afin de faciliter la prise de rendez-vous.

Si cet outil permet de détecter des problèmes cardiaques, il compte quelques défauts. Les développeurs ont reconnu que l’application n’envoyait pas toujours des conseils appropriés. En l’occurrence, le fait de se baser sur les capteurs de mouvement de l’ Apple Watch ne permet pas de détecter une activité sportive comme le vélo d’appartement. De même, les comportements à risque comme l’alcoolisme ou la boulimie ne sont pas pris en compte.

Surtout, Apple vient de lancer en partenariat avec l’université de Stanford les phases cliniques du test de l’Apple Watch pour détecter les arythmies cardiaques. Alivecor peut se targuer tout de même d’obtenir une certification pour un produit médical. Ce n’est pas le cas des applications disponibles sur l’App Store.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend