in ,

Un capital de 51 millions de dollars pour Athos

Athos vêtement intelligent 2

Les habits connectés peuvent à première vue paraître comme un sujet redondant, mais en fait il s’agit bel et bien d’un secteur avec d’énormes perspectives pour les industries du fitness.

Un investissement dans le secteur du vêtement connecté

Athos, une des entreprises les plus concernées dans le secteur des vêtements connectés, a récemment réussi à clôturer 35 millions de dollars en Serie C, financée en partie par de nombreux investisseurs.

La start-up fait face à une certaine compétition dans le domaine des vêtements connectés comme avec la start-up Hexoskin et OmSignal, qui fabrique des vêtements de poursuite de mouvements 3D. La plupart de ces compagnies ont lancé leurs produits l’an dernier. Le premier produit Athos est sorti il y a seulement 6 mois.

La venture capitale Chamath Palihapitiya conduit l’opération avec la participation d’entreprises telles que MAS Holdings, Lightspeed Venture and Felix Capital. Les précédents investisseurs incluaient True Ventures, Partners, DCM, Golden State Warriors et un partenaire de management Joe Lacob.

La nouvelle levée de fonds amène un total de près de 51 millions de dollars, et permet à Athos d’envisager l’avenir afin de créer des nouveaux produits et de se développer.

Un développement confirmé pour Athos dans le secteur du vêtement intelligent

« Alors que nous sommes une équipe relativement petite, nous continuons d’engager des personnes et nous avons été capables d’engager des grands noms qui sont vraiment intéressés dans ce que nous faisons. », a commenté Dhananja Jayalath, le directeur d’Athos.

Deux de leurs dernières embauches sont le COO Don Faul, qui avait un rôle d’exécutif et de direction chez Pinterest, Facebook et Google, ou encore l’ancienne vice-présidente Rose Yao, qui dirigeait le produit Photos chez Facebook.

Cela va permettre de continuer la recherche dans l’innovation au travers du hardware et software, selon Jayalath.

« Vous allez nous voir continuer à grandir rapidement sur les deux segments que sont le software et le hardware, et ce afin de pousser les frontières et d’amener un standard dans le vêtement intelligent », raconte Jayalath pour TechCrunch.

« Vous verrez des nouveaux vêtements qui s’adapteront mieux, seront plus beaux et auront de meilleures performances. Et vous verrez notre software évoluer pour délivrer d’incroyables résultats personnalisés en fonction de vos objectifs. »

[tie_slideshow] [tie_slide]

Athos vêtement intelligent 2

[/tie_slide] [tie_slide]

Athos vêtement intelligent

 [/tie_slide] [tie_slide]

Athos vêtement intelligent 3

 [/tie_slide]

[tie_slide]

Athos vêtement intelligent 4

 [/tie_slide]

[/tie_slideshow]

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.