méfiance à l'égard du cloud

[Infographie] Quand les cadres français se méfient du cloud

Le cloud computing, cet outil entré au cœur de la stratégie de bon nombre d’entreprises, séduit par ses apports, mais semble malgré tout demeurer un sujet de méfiance en France de la part des cadres supérieurs. 

Retour sur un sondage aux résultats pour le moins surprenants

cadre français et cloud

C’est un sondage IFOP qui révèle cette méfiance toute française à l’égard du cloud. Mené auprès de quelques 1000 cadres français en Novembre 2014, le sondage indique que 56% des sondés ne font pas confiance à cette technologie, et qu’ils sont également 86% à estimer que le cloud ne peut pas remplacer le stockage sur un ordinateur. Un autre chiffre crée la stupeur : ils sont 17% seulement à dire avoir recours aux solutions de cloud computing ! Un chiffre bien bas quand on sait à quel point le cloud peut stimuler l’activité et l’efficacité d’une entreprise.

Mais alors, pourquoi tant de freins à l’usage du Cloud ?

défiance des cadres au cloud

En effet, 88% des sondés disent ne pas savoir dans « quel pays sont stockées les données enregistrées sur un cloud » tandis qu’ils sont 70% à penser qu’absolument toutes les entreprises seront équipées du cloud computing d’ici à quelques années. Des chiffres qui traduisent une peur de l’avenir, fortement liée au sentiment que le cloud menace la sécurité des données – plus ou moins sensibles – qu’il contient, mêlée à l’idée que son recours sera de plus en plus systématique, voir inévitable en entreprise. D’autres indicateurs viennent étayer cette peur concernant la sécurité des données, à commencer par les méthodes privilégiées par les cadres pour sauvegarder leurs données. S’ils sont 75% à enregistrer leurs données sur leurs ordinateurs, ou encore 47% à les conserver sur clé USB, ils ne sont en revanche que 17% à penser au cloud computing comme espace de stockage.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


Un chiffre qui témoigne d’une méconnaissance basique sur les propriétés du cloud computing.

le cloud sujet d'angoisse

Et c’est en fait là tout le problème. Un manque latent de connaissance à l’égal du cloud serait à l’origine de cette méfiance, quand on voit que les sondés sont 10% à dire ne « jamais avoir entendu parler du cloud computing ». Et ce n’est pas tout : car si 97% des sondés savent que le cloud est « une technologie accessible depuis n’importe quel endroit connecté à internet« , ils restent cependant 84% à ne pas savoir que le cloud peut remplacer un ordinateur. Au-delà de cela,  34% pensent que le cloud est une application mobile, 9% pensent que le cloud est une marque, et 3% pensent que le cloud est une technologie que l’on en retrouve qu’aux États-Unis. Enfin, et alors que nous avons vu que l’une des causes principales de la méfiance, n’était autre que la peur de l’insécurité du recours au cloud, l’étude menée par IFOP a démontré qu’ils étaient 60% à utiliser le même mot de passe pour plusieurs outils professionnels; illustrant bien que la méconnaissance ne se situe pas qu’un niveau du cloud, mais également au niveau des connaissances basiques sur la protection de données sensibles.

Des lacunes de connaissance sur le cloud computing qui apportent une première explication à la défiance exprimée par la majorité des cadres français à son égard, mais qui indiquent surtout combien un meilleur apprentissage de ce qu’est le cloud computing apparait comme étant de plus en plus primordial en entreprise. Une méfiance qui n’est pas sans rappeler le manque d’engouement des Français à l’égard des objets connectés, dont nous vous parlions récemment. Alors la méfiance envers le cloud est-elle réellement justifiée ou ferait-elle seulement partie d’une tendance nationale à tout ce qui est «nouveau» ?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *