in

[Etude] La défiance des Français face aux objets connectés

Malgré une croissance explosive à venir du marché des objets connectés dans le monde, plusieurs études montrent que les consommateurs français ne s’intéressent pas vraiment aux objets connectés, remettant en cause leur utilité.

Une utilité douteuse ?

Cette année, les objets connectés devraient s’écouler à plus de 51 millions d’exemplaires à travers le monde. Ils n’étaient que 17,6 millions en 2014, selon les chiffres communiqués par GfK. Le marché est porté par les montres connectées, dont les modèles des grandes marques (Apple, Samsung, Google…) sortiront dans quelques mois à peine, si ce n’est quelques semaines pour L’Apple Watch. Ainsi, plus de la moitié des objets connectés vendus cette année seront des montres. Un marché avec en plus une grande couverture presse… mais sans écho chez les consommateurs.

Fourchette connectée Happy Fork
Les français seront-ils sensibles à des fourchettes connectées ?

Selon une récente étude de l’institut Kantar, plus de la moitié des consommateurs français (64%) ne comptent pas acheter de smartwatch dans les 12 prochains mois. Et à peine 1,2% d’entre eux possède une montre ou un bracelet connecté. La raison de cette défiance ? 58% des Français sondés les trouvent tout bonnement inutiles. Des prix considérés comme très élevés sont le frein principal à l’achat pour 30% d’entre eux. La grande majorité d’entre eux (76%) se fixent 200 euros comme budget maximal qu’ils sont prêts à débourser pour en acheter un. Alors que les montres connectées coûtent entre 300 et 400 euros en moyenne.

pcloud

La vie privée, notion primordiale pour les consommateurs français

Une autre raison de la méfiance des consommateurs français serait leur inquiétude vis-à-vis de leur vie privée. Une peur qui n’est pas propre aux Français, puisque des études réalisées entre autres aux États-Unis (pays dans lequel les objets connectés ont une meilleure image), 59% des sondés sont inquiets face à l’évolution de ces technologies et de leur présence dans la vie de tous les jours. Porter en permanence bracelets, montres et autre objet connecté est vécu pour eux comme une intrusion dans leur vie privée. Des inquiétudes tout à fait légitimes lorsqu’on assiste à des exemples concrets de failles de sécurité béantes et d’espionnage par les industriels.

Un problème d’utilité et de vie privée, donc, mais aussi concernant la capacité des objets connectés à garder leur intérêt. Selon PWC, plus d’un tiers des consommateurs américains ayant acheté un objet connecté depuis plus d’un an avouent l’avoir mis de côté, ne s’en servant plus, ou alors, très occasionnellement.

Ajouté à cela l’évolution très rapide des gammes. À quoi bon acheter une montre connectée aujourd’hui si les 250 modèles suivants sortant dans l’année sont 10 fois plus performants ?

Activité Pop
Des montres Activité Pop, par Withings

Si ces chiffres peuvent sembler inquiétants, pas de panique. Selon la même étude de PWC, les individus de moins de 35 ans sont deux fois plus nombreux à acheter et consommer des objets connectés. Chose logique, à marché de demain, génération de demain !

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *