in

DJI se lance dans l’agriculture

Les drones continuent de s’initier dans le milieu professionnel et en ce moment c’est DJI, le constructeur de drones chinois, qui se lance dans un nouveau secteur, l’agriculture. 

Avec un quart des ventes de drones dans le secteur professionnel pour Parrot, il n’est pas étonnant que DJI soit aussi présent sur le marché en s’adressant à l’agriculture. Son nouveau modèle MG-1, composé de huit hélices, sera alors capable de répandre environ 10kg d’eau et couvrir 7 à 10 hectares toutes les heures.

Qu’il soit programmé pour effectuer des actions de manière autonome, ou en mode manuel, celui-ci peut donc asperger les champs de produits et serait capable, selon le rapport du Wall Street Journal, de déverser 10L de liquides en 12 minutes. Une façon astucieuse de réaliser des tâches en toute simplicité, sans se fatiguer et surtout de manière efficace.

Gain de temps et d’argent, facilité d’accès à des parcelles difficiles, cet engin devrait amener de grandes avancées dans ce secteur, si la Federal Aviation Administration ne limite pas son usage. Et c’est bien ce mois-ci que cette limitation devait prendre fin pour permettre aux drones de survoler les terrains agricoles et de récolter des données, aux États-Unis du moins.

Il faudra tout de même investir 15,000$ pour voir voler un drone au-dessus de son champ, mais DJI ne semble pas inquiet puisque d’après de récentes études, il y a une vraie demande dans ce domaine et que ses fonctionnalités vont intéresser un large public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.