Accueil > Tech > O.S > Docker et Arm signent un partenariat pour faciliter les développements IoT
docker arm partenariat

Docker et Arm signent un partenariat pour faciliter les développements IoT

Docker a annoncé hier un partenariat avec Arm afin d’intégrer la plateforme de conteneurs logiciels dans des environnements Cloud, IoT et Edge Computing.

Docker évoque davantage de choses aux développeurs d’applications qu’aux concepteurs IoT. Pourtant, la plateforme de conteneurs logiciels connaît une popularité grandissante auprès de ceux-ci.

En ce sens, Docker et Arm ont annoncé le 24 avril un partenariat afin d’accélérer le codage et le déploiement d’applications dans les environnements IoT, Edge Computing et Cloud.

Bien évidemment, ce projet consiste à optimiser les opérations citées ci-dessus pour les équipements dotés d’un processeur Arm. Cela tombe bien, cette architecture s’avère particulièrement répandue dans le monde de l’IoT et de l’embarqué.

Bâtir un environnement de développement hétérogène

Ce partenariat vise à faciliter la vie des développeurs. Ils pourront bâtir des applications sur des ordinateurs X86, puis les déployer dans les instances Cloud compatibles, dans des infrastructures IoT et Edge Computing. Ainsi, les concepteurs n’ont plus à faire de la compilation croisée, un passage auparavant obligatoire pour les lancer sur des équipements différents (smartphone, Raspberry, machines, etc.).

Ils ne doivent plus utiliser un serveur à l’architecture Arm. La solution développée avec Docker permet d’émuler une puce du concepteur britannique sur un PC. En revanche, cela évite de passer par des instances Cloud X86 qui généralement coûtent plus cher que celles basées sur des processeurs Arm. Selon la société, cela représente jusqu’à 45 % d’économie en passant par AWS EC2 A1.

Cette fonctionnalité bienvenue est compatible avec les applications écrites en Python, Java, Rust, PHP, .Net Core, Javascript/Node.js, C++ et Ruby. Ce large panel de langages devrait suffire pour la plupart des usages. Près de 2 millions de développeurs utilisant Docker Desktop accéderont très prochainement à un aperçu technique. Le communiqué de presse indique que les toutes les commandes habituelles fonctionnent. Il ne s’agit pas de perturber la communauté et leur offrir un environnement de travail hétérogène.

De nouvelles opportunités pour Docker et Arm

La plateforme Docker devient alors très intéressante pour les scénarii IoT. Les entreprises peuvent ainsi déployer leurs applications à la fois sur des serveurs, des machines, des passerelles et des terminaux, sans adapter le code. Ce n’est pas le domaine où elle est le plus utilisée actuellement.

Pour la société britannique, c’est un moyen d’accroître sa présence sur le marché des serveurs et du Cloud. En effet, plus de développeurs se serviront de la solution, plus les partenaires fournisseurs proposeront des instances Arm.

Les concepteurs habitués de l’architecture pourront accéder à ces mêmes fonctionnalités sur la plateforme Neoverse. Par ailleurs, la plupart des applications Linux Cloud natives n’auront pas besoin d’être modifiées. Dans certains cas, il suffira de les recompiler pour les rendre compatibles avec l’architecture. Les deux sociétés profiteront de la DockerCon du 29 avril au 2 mai à San Francisco pour montrer le potentiel de ce partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend