in

Entreprise de portage salarial : définition

entreprise de portage salarial

Le portage salarial attire un grand nombre d’indépendants en quête d’une solution sécurisée pour lancer leur activité de freelance sans subir les difficultés liées à la création d’une entreprise. En fait, elle concilie parfaitement la protection sociale du travailleur et la flexibilité de l’entrepreneur.

Destiné à différents niveaux et catégories professionnelles, le portage salarial concilie activité indépendante et avantages sociaux d’un salarié. Ainsi, le prestataire « accompagné » soutenu par une société de portage salarial met son expertise au service d’une entreprise cliente. Ce système régi par le Code du travail a un mode de fonctionnement spécifique qu’il est nécessaire de connaître au préalable.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Il s’agit d’un ensemble de conditions qui permettent aux travailleurs indépendants et freelance d’offrir leur service en toute autonomie. Grâce à ce statut, ils ont la liberté de choisir leurs clients et de négocier leurs modalités d’intervention. Ils sont rémunérés comme des salariés au sein d’une entreprise de portage salarial et bénéficient de protections sociales. Cependant, ces professionnels doivent remplir un niveau d’expertise défini pour pouvoir s’engager dans cette forme de travail.

Ainsi, le portage salarial implique trois acteurs principaux, dont le salarié porté, l’entreprise de portage et l’entreprise cliente. Le prestataire « porté » représente la personne physique qui propose ses services. Il entretient une collaboration par l’intermédiaire de l’entreprise de portage salarial qui l’a embauché.

Cette dernière le rémunère et lui offre diverses formes de soutien. L’entreprise cliente bénéficie alors de l’expertise du prestataire sans encourir divers risques juridiques. Il n’est également pas tenu de préparer les différents documents contractuels.

Quel est le rôle spécifique de la société de portage salarial ?

Sa fonction est de gérer l’activité de portage et doit être enregistrée comme telle. L’entreprise de portage établit le contrat de travail entre les salariés transportés et l’entreprise cliente. Elle verse également des cotisations sociales sur les bénéfices du salarié et lui communique le détail mensuel de sa rémunération. Dans le cadre du portage salarial, les salariés doivent obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Cette société bénéficie de frais de gestion de contrat.

Portage salarial : fonctionnement

Pour démarrer comme consultant porté, ce dernier doit d’abord identifier les missions susceptibles de correspondre à sa compétence. Ensuite, il prend contact avec l’entreprise de portage salarial afin d’indiquer son intention de confier son activité en portage.

Il va alors signer un contrat de portage salarial sous réserve que son profil réponde au profil recherché. Le présent document définit les conditions de l’hébergement et officialise ses engagements envers l’entreprise de portage.

C’est à partir du moment où le porté accepte sa première mission et conclut un contrat de service avec son client que la conclusion du contrat de travail est effective. Cela se traduit par l’application des obligations et des droits tant pour le salarié porté que pour l’employeur.

Il peut alors accomplir sa mission selon les termes préalablement négociés. Cette prestation est ensuite facturée par l’entreprise de portage salarial. Elle lui verse une somme correspondant à une partie de ses honoraires en guise de salaire après prélèvement des charges sociales obligatoires et des coûts de gestion. Cette rémunération représente environ 48 % de la somme facturée hors TVA par le consultant.

Portage salarial : ses avantages

Plus motivante que le statut de salarié classique, le portage salarial bénéficie de nombreux atouts.

En plus d’être autonome, le salarié porté conserve un niveau de salaire mensuel fixe et plusieurs avantages liés à la protection sociale. Elle dépend du système de Sécurité Sociale associé à une caisse de prévoyance et à une mutuelle d’entreprise collective. Au sein d’une société de portage salarial, l’indépendant peut bénéficier d’une assurance chômage. Sa retraite est planifiée et garantie grâce à son apport. Tous ces avantages sont pris en charge par la société de portage qui emploie le prestataire porté.

Comment choisir son agence de portage salarial simulation ?

Vous savez désormais pourquoi faire une simulation en portage salarial. Il est temps de choisir votre agence de portage. Basez-vous ainsi sur certains critères de sélection afin de faire un choix éclairé.

  • Les services proposés par l’agence : elle doit au moins fournir les services de base comme les assistances juridiques, les accompagnements, etc. Des services spécifiques, comme l’accès à un réseau de professionnels, est tout à fait conseillé.
  • Les frais de fonctionnement : les agences les plus réputées proposent des frais de fonctionnement raisonnables.
  • La réputation en ligne : les avis, les commentaires, et les critiques des anciens collaborateurs pèseront dans le choix de l’agence. Les collaborations avec des entreprises de grande envergure sont aussi des gages de fiabilité.
  • Les expériences : ils s’évaluent par l’ancienneté de l’agence, le nombre de prestations réussies, les compétences techniques et administratives.
  • L’appartenance à un syndicat fiable : il existe plusieurs syndicats pour les agences de portage salarial en France. Ces institutions ont pour objectif de défendre les intérêts des agences membres. Les clients peuvent aussi tirer profit de cette situation.

Pour des prestations de qualité, avec des suivis personnalisés, STA Portage salarial est une agence avec laquelle vous pourrez mettre toute votre confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.