Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > E.Sensory lève 450.000 € pour s’imposer dans la SexTech
e.sensory sextoy iot fonds

E.Sensory lève 450.000 € pour s’imposer dans la SexTech

Le marché du sexe connecté est encore méconnu, mais représente une belle opportunité pour les startups IoT. E.Sensory est à l’origine du Little Bird, un sextoy connecté pas comme les autres

La startup E.Sensory vient de clôturer une levée de fonds de 450 000 euros réalisée auprès d’investisseurs privés et du fond d’investissement breton Nestadio. Ces fonds serviront à lancer le premier produit de la startup en juin 2016. Il s’agit d’un sextoy connecté baptisé Little Bird qui nécessite 100 000 euros de fabrication à lui seul. Le reste des fonds récolté servira à la mise en production, aux dépenses marketing, au lancement de l’offre, à l’internationalisation et au développement de contenus en anglais, allemand et espagnol.

e.sensory sextoy iot startup vegas sexe

Le système de E.Sensory inclut une application destinée à la lecture, en plus du Little Bird. L’idée de cet objet connecté est parti de l’envie de conjuguer lecture érotique et vibration d’un sextoy pour prendre du plaisir tout en lisant. Il suffit de télécharger l’application sur votre smartphone pour avoir accès à des lectures coquines et faire vibrer votre sextoy via Bluetooth lorsque vous agitez votre smartphone. Il est bien sûr possible d’utiliser le sextoy en solo en le commandant via l’application. Cet objet bénéficiant de 10 modes de vibration différents et de 1h30 d’autonomie est 100 % Made in France.

Démocratisation de la SexTech avec E.Sensory

Cela fait plusieurs mois que la startup attend ces fonds, après avoir remporté un CES Innovation Award. À ce jour, la société est parée à se lancer avec des pré-commandes dans 23 pays et 7 éditeurs partenaires. Le marché de la SexTech est encore assez tabou malgré qu’il soit destiné à devenir tendance avec sa valeur mondiale de 22 milliards de dollars. L’érotisme a toujours été un secteur à l’affût sur les nouvelles technologies. Il était déjà en avance sur le Minitel, la VHS et le VOD à leurs époques respectives. Aujourd’hui, Dorcel est le premier producteur de films pour le casque de réalité virtuelle Occulus Rift.

Christel Le Coq, CEO de la startup, a déclaré avoir l’intention de développer le concept de « lecture numérique sensorielle », au delà du sextoy connecté. À l’échelle de l’Europe, E.Sensory travaille avec Amazon sur la thématique des contenus« audio-sensoriels » pour le secteur du textile connecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend