Accueil > Tech > Réseaux > 5G : un mémo de la Maison-Blanche pour une stratégie nationale
usa 5g maison blanche

5G : un mémo de la Maison-Blanche pour une stratégie nationale

Le 25 octobre, la Maison-Blanche a publié un mémorandum consacré à la 5G demandant d’établir une stratégie du déploiement de la technologie aux États-Unis. Pour ce faire, le mémorandum demande aux autorités compétentes de soumettre un rapport sur « l’état des efforts existants.

Après l’attribution des fréquences de la 5G au début du mois, la Maison-Blanche a publié le 25 octobre un mémorandum concernant la stratégie du déploiement.

Les différents départements ministériels devront évaluer les besoins futurs en matière de spectre de fréquence. Ces derniers ont 180 jours pour s’exprimer sur la question. Le Bureau des sciences et de la technologie utilisera ces informations afin d’établir la manière dont le gouvernement devrait répartir les dépenses R&D, suivant les besoins et les utilisations de la 5G.

Etablir une stratégie nationale à long terme

La Maison-Blanche donne 270 jours aux différents départements et agences pour livrer une stratégie nationale à long terme de l’utilisation de la 5G. Il s’agit de souligner comment cette technologie impactera la compétitivité mondiale des États-Unis par rapport aux autres pays.

Ce document vise à établir une politique générale, entre guillemets, compréhensible pour le président Donald Trump. Du même coup, la demande n’est pas très précise. Or, la FCC a déjà répondu à ce type de question en réglementant l’utilisation de la 5G. Il y a deux ans. À cette occasion, Tom Wheeler, alors président de la FCC, avait déclaré que la technologie générerait 10 milliards de dollars d’activité économique.

L’autorité avait approuvé l’utilisation de la 5G pour les voitures autonomes, la médecine, l’industrie, ou encore la smart home. D’un point de vue technique, la FCC a publié le 28 septembre dernier le 5G Fast Plan. Il s’agit d’un programme en trois points. Ajouter davantage de bandes de fréquence, mettre à jour la stratégie en matière d’infrastructure, et moderniser les règlements obsolètes : voilà les objectifs de l’équivalent américain de l’Arcep. Par ailleurs, l’agence a déclaré sur Twitter qu’elle préparait la vente aux enchères consacrées aux bandes de fréquence 28 GHz, prévue pour novembre.

Les Etats-Unis en retard concernant le déploiement de la 5G ?

Pour les différents analystes américains, la demande contenue dans ce mémorandum consacré à la 5G prouve un sentiment d’urgence. Les États-Unis ne progressent plus aussi rapidement que d’autres pays dans ce domaine. Par exemple, la Corée du Sud et l’Espagne enchaînent rapidement les étapes facilitant le déploiement de ce nouveau LTE.

La France, un peu moins avancée, vient de lancer une nouvelle consultation publique auprès des professionnels des télécommunications, des industriels et tous ceux qui auraient besoin de cette connectivité à très haute vitesse. Il s’agit d’établir les besoins des différents acteurs et de gérer l’aspect technique en amont, et ce avant l’attribution des bandes aux opérateurs. Bref, la communication entre le gouvernement et l’autorité française semble plus harmonieuse qu’aux États-Unis.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend