Accueil > Business > Industrie 4.0 > 75 % des fournisseurs IoT recherchent en priorité des experts du Big Data

75 % des fournisseurs IoT recherchent en priorité des experts du Big Data

Recrutement IoT. L’étude orchestrée par Canonical, la société qui assure le maintient de la mise à disposition des systèmes d’exploitation Ubuntu tend à démontrer que 75 % des fournisseurs IoT recherchent avant tout à recruter des experts du Big Data.

Cela va faire plaisir à notre confrère de Lebigdata.fr. Selon l’étude orchestrée par Canonical auprès de 361 responsables pour des fournisseurs IoT, 75 % d’entre eux cherchent avant tout à recruter des experts en analyse de données en Big Data.

Les fournisseurs IoT veulent assurer le fonctionnement des infrastructures

fournisseurs iot recherche

Dans un second temps, ce sont les spécialistes du développement des logiciels embarqués qui intéressent les fournisseurs IoT. En effet, ils sont 71 % à prioriser ces compétences en particulier.

Vient ensuite en troisième position avec 68 % des suffrages, la recherche des professionnels de la sécurité IT. Ce métier est suivi de près par la recherche de spécialiste de l’électronique embarqué (64 %) et par les développeurs de logiciel pour le Cloud (61 %).

Alors que l’intelligence artificielle, l’automatisation et la robotique font beaucoup parler d’eux, les fournisseurs IoT semblent s’y intéresser dans une moindre mesure. Ils sont 20 % seulement à chercher activement des spécialistes de la robotique, 40 % à rechercher des experts de l’intelligence artificielle et 45 % à s’intéresser aux profils du secteur de l’automatisation.

Des difficulté dans les recrutements

Mais cette dynamique est entravée par la rareté des profils idéaux. Logiquement, là où il y a de la demande, les candidats sont les plus difficiles à trouver. 35 % des 361 des fournisseurs IoT considèrent que les data scientists se font rare. Ce pourcentage descend à 33 % et 32 % dans les logiciels embarqués et dans l’électronique embarquée. Dans les disciplines liées à l’automatisation,la robotisation et l’intelligence artificielle, ce pourcentage descend sous la barre des 20 %.

Il faut dire que cette même étude remarque que les fournisseurs de l’IoT pensent faciliter l’adoption de leurs technologies en favorisant d’abord la quantification des avantages commerciaux à 34 %. Ils souhaitent également faire comprendre les bénéfices de l’IoT (24 %) et troisièmement améliorer la sécurité des dispositifs (17 %).

Les services à valeur ajoutée, la maintenance et les nouveaux modèles économiques primés

monetisation fournisseurs IoT

Si la carte des attentes de l’IoT fourni par Canonical est trop basique pour être intéressante, les perspectives de monétisation donnent une bonne idée de l’orientation des fournisseurs IoT. Ils sont 78 % à penser que les premières sources de revenus seront les services à valeur ajoutée et la maintenance. Deuxième ce classement avec 57 %, les experts espèrent pouvoir profiter du modèle économique Hardware as a service, donc de la location des appareils. Ensuite, le choix se porte sur la vente de matériels et de logiciels, à égalité à 55 %.

Il faut cependant prendre en compte que ces réponses reposent sur les avis des clients de Canonical et ne font pas office de ligne directrice pour le marché de l’IoT. Les tendances observées sont malgré tout représentatives d’un état de l’Art, à un instant T, de ce secteur en pleine construction.

Sources & crédits Source : Canonical, Forbes - Crédit :

2 Commentaires

  1. Bonjour, la société Canonical n’assure en aucun cas la distribution GNU/Linux. Premièrement, GNU/Linux n’est pas une distribution. Ensuite, Canonical, fondée par l’instigateur de Ubuntu, Mark Shuttleworth, s’occuppe principalement du maintient et de la mise à disposition des distributions Ubuntu et de ces dérivées. Je vous laisserai le soin de vous documenter là-dessus et de corriger votre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend