in ,

Google Cloud monte une équipe Web3 axée sur la blockchain

Google Cloud

Google Cloud, la plateforme cloud computing du géant Google pour les développeurs et les gestionnaires d’infrastructure PaaS et IaaS, cherche à faire grossir les rangs de son équipe blockchain. L’objectif ? Développer des services pour les entreprises qui souhaitent tirer pleinement profit des technologies de la blockchain et de l’infrastructure Web3.

Alors que les applications de blockchain continuent leur expansion dans tous les secteurs, y compris les services financiers et la vente au détail, les technologies fondamentales du Web3 progressent elles aussi auprès des entreprises. En tant que leader, il est plus que jamais urgent de développer une équipe axée sur la blockchain. Comme l’indique  Amit Zavery, vice-président de Google Cloud.

Dans un e-mail envoyé à ses employés, Amit Zavery avait indiqué que l’ambition de la plateforme cloud computing de l’entreprise était de devenir le premier choix des développeurs qui travaillent sur le web3.  Un marché déjà à fort potentiel.

Ainsi, plutôt que de devenir participant direct à la cryptomonnaie, Google Cloud se positionne comme un fournisseur de technologie pour les entités blockchain. Dans cette optique, cette nouvelle équipe sous la direction de James Tromans, ancien cadre de Citigroup, aura pour principal mission d’offrir aux entreprises un accès à la technologie blockchain.

En d’autres termes, Google Cloud fournira la blockchain en tant que service à ses utilisateurs. Ceci, en leur donnant la possibilité de naviguer dans les données de la blockchain ou d’exécuter des nœuds de blockchain. Des services similaires à ce que proposent déjà des géants de la tech comme Alibaba et Amazon.

De manière générale, Google Cloud va donc servir d’opérateur de nœuds, participer à la gouvernance de la blockchain et/ou offrir des solutions de gestion de données.

Les incursions de la blockchain de Google Cloud

Depuis 2018,  l’unité cloud de Google gère de manière indépendante les données crypto pour Bitcoin et Ethereum.

Suite à l’explosion des NFT, le géant des moteurs de recherche avait également révélé ses plans pour une Digital Assets Team dédiée à la recherche de moyens pour permettre à ses clients d’effectuer des paiements en crypto. Et ceci, tout en faisant profiter aux entreprises un large panel de services. Dans cette optique, la firme de Mountain View avait collaboré avec une myriade de projets blockchain. Dont EOS, Ontology, Chainlink, Theta Network, Hedera Hashgraph et la blockchain Flow de Dapper Labs.

Depuis peu, le service BigQuery de la plateforme cloud prend également en charge des données Polygon (MATIC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.