Accueil > Business > Industrie 4.0 > Google Glass 2 : le retour… sur la scène industrielle
google glass 2 lunettes connectées

Google Glass 2 : le retour… sur la scène industrielle

Nous les croyions remisées au fin fond d’un entrepôt de la filiale d’Alphabet, les Google Glass 2 refont leur apparition. Cette deuxième  est version dédiée aux entreprises.

Arrivé trop tôt, parti trop vite, voilà ce qu’un observateur aguerri pourrait conclure à propos des Google Glass, les lunettes connectées de la filiale d’Alphabet. Elles avaient provoqué un tollé dans l’opinion publique, effrayé par les capacités de captation audiovisuelle de l’appareil. Certains porteurs avaient même été agressés pour avoir ouvertement porté les lunettes de Google dans des restaurants ou des bars.

Une technologie trop visionnaire ?

Cependant, le projet visionnaire de la firme a fait des émules. Avec l’émergence de la réalité augmentée, les produits de ce type se multiplient en direction des professionnels. Epson, Optinvent, VuzX ou Daqri sont quelques entreprises actifs sur ce secteur. Aujourd’hui, il ne s’agit plus simplement d’informer le porteur en lui transmettant des informations contextuelles, mais de l’interconnecter avec son environnement.

C’est typiquement le partie pris de Microsoft avec le projet HoloLens. D’abord présenté à l’E3 2015, le salon le plus important dédié aux jeux vidéo, les lunettes de réalité augmentée sont maintenant utilisées par des professionnels pour obtenir des informations en provenance de capteurs IoT.

Avec la croissance de ce type de pratique, les Google Glass ne pouvaient se laisser distancer. Alors, l’équipe en charge a revu sa copie pour gagner en efficacité et en praticité par rapport au premier modèle.

Google Glass 2, un modèle pour les professionnels

google glass 2 enterprise edition

Les journalistes de Wired ont pu mettre la main sur cette deuxième version, plus pratique et mieux adaptée aux usages en environnement industriel. Nommée Google Glass Enterprise Edition, il n’y aucun doute sur l’orientation BtoB prise par la firme de Mountain View.

Contrairement à l’idée répandue concernant les équipements professionnels, les Google Glass 2 sont maintenant plus légères et adaptables à une paire de lunettes de vue, donc bien plus ergonomiques.

Côté technique, elles gagnent en autonomie, en puissance, conservent le microphone intégré et elles embarquent un capteur photo/vidéo de 8 mégapixels, contre 5 mégapixels auparavant. Vie privée oblige, l’appareil émet une lumière verte distinctive au moment de la captation.

Un modèle économique entièrement revue

En mandatant l’équipe Project X, Alphabet a surtout mis un point d’honneur à peaufiner le modèle économique de ses Google Glass 2.

Pour ce faire, la partie solutions logicielles a été conçue en partenariats avec 30 “experts partenaires” triés sur le volet.

En ce sens, la collaboration de 12 entreprises spécialisées dans la vision augmentée et dans l’intelligence artificielle est déjà confirmée par leur présence sur le site dédié. Quant aux exemplaires, ils sont et seront distribués au compte-goutte, par un réseau constitué de ces mêmes partenaires en charge de développer les applications dédiées.

La société de livraison DHL, le fabricant de machines agricoles ACGO, le constructeur automobile Volkswagen ou encore l’avionneur Boeing ont déjà pu tester le nouveau dispositif. Les premiers visuels mis à disposition par Google attestent que les lunettes connectées peuvent être employées par des opérateurs, des inventoristes, ou encore des médecins.

Une renaissance à observer de près

Selon les premiers retours, l’apport des Google Glass 2 Enterprise est significatif. AGCO défend un gain de productivité de 25 % de ses opérateurs portant les fameuses lunettes. Cette réorientation un peu tardive démontre que l’équipe Project X sait apprendre de ses erreurs. Mais depuis les géants de l’industrie ont trouvé des alternatives, à l’instar de Bosch dans certaines de ses usines.

Pour l’instant, les concepteurs des Google Glass 2 sont à la recherche de partenaires – concepteurs, tandis que la tarification varie suivant le logiciel et le support nécessaire. Un temps de rodage de la solution est nécessaire pour confirmer le succès de cette revision des lunettes connectées.

Sources & crédits Source : Wired, Blog Google X - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend