Accueil > Business > Industrie 4.0 > IBM annonce de nouveaux outils de sécurité dans l’IoT et l’automobile
ibm automobile bmw

IBM annonce de nouveaux outils de sécurité dans l’IoT et l’automobile

IBM s’est différencié dans l’IoT avec sa plateforme Watson IoT. Dans un contexte de perte de confiance envers les capteurs connectés, Big Blue a annoncé le lundi 24 juillet l’intégration de deux outils de sécurité dans la plateforme pour tester l’intégrité des réseaux IoT et des véhicules connectés.

IBM fait partie des acteurs actifs dans l’IoT, un des nombreux fournisseurs d’une plateforme IoT. Dans cette jungle difficilement abordable, les entreprises cherchent des services qui font la différence. Big Blue a bien compris cette problématique.

Protéger les objets connectés et les voitures

La firme a présenté hier deux nouveaux outils de tests dédiés à la sécurisation de l’Internet des Objets et des systèmes embarqués dans le secteur automobile. Derrière cette nouvelle offre présentée pendant la conférence Black Hat se déroulant à Las Vegas se trouve l’équipe IBM X-Force Red.

Cette dernière a été créée il y a un an et a pour objectif de développer les solutions de sécurité pour le géant de l’IT. Cette annonce conclut une année de travail concernant la protection des équipements IoT.

Concrètement, les deux outils ont été pensés pour évaluer la sécurité pendant le développement et le déploiement des produits. Les constructeurs peuvent tester le matériel, les processus backend et les applications liées.

Une approche collaborative

Tout comme Cisco, IBM applique une stratégie globale pour inclure les services de sécurité au sein de son offre IoT. Il est donc normal que ces nouveaux outils intègrent la plateforme Watson IoT.

Un autre élément important de cette stratégie, la collaboration. En février dernier, IBM X-Force a lancé “The Red Portal, une plateforme Cloud collaborative pour échanger autour de la création de ces outils bout en bout et la détection de failles au sein des entreprises. Développeurs, hackers éthiques et DSI peuvent discuter des manœuvres à effectuer pour sécuriser les éléments connectés. Ils peuvent ainsi bénéficier d’un consulting adapté.

De plus, l’équipe annonce avoir collaboré avec une douzaine de constructeurs et équipementiers automobiles pour mettre en place cet outil.

La sécurité, une voie de croissance pour IBM

Derrière cette annonce, il faut y voir une des “billes” d’IBM pour dynamiser son activité en baisse constante. Le rapport du deuxième trimestre 2017 démontre un recul de près de 5 % du chiffre d’affaires de l’entreprise, une baisse qui touche toutes ses activités. La stratégie de Big blue semble de compléter ses offres pour faire augmenter “le panier moyen”. Sur le papier, la sécurité est un secteur porteur. Par ailleurs, la firme a présenté récemment un mainframe capable de chiffrer l’ensemble des communications d’une infrastructure IT.

A lire également

krack smartphone wpa2

WPA2 : le protocole de sécurité du WiFi victimes de failles

Le protocole de sécurité WiFi WPA2 n’est plus fiable selon l’étude de cinq chercheurs en cybersécurité. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *