Accueil > Business > E-Santé > [Infographie] Evolution : de la domotique à la maison intelligente en 2015
Robot domestique

[Infographie] Evolution : de la domotique à la maison intelligente en 2015

La société Hakisa est une entreprise qui propose des hub sociaux pour « humaniser les technologies domotiques en recentrant leur usage sur l’utilisateur et permettre aux objets connectés d’avertir les proches du senior en cas de chute pour qu’ils puissent trouver une solution au problème ». Grâce à une compilation de chiffres issus en 2015 via les grands groupes d’étude, Hakisa a réalisé une infographie sur l’évolution de la maison intelligente dont voici notre décryptage.

Etat des lieux de la domotique en France

La domotique, ou robotique domestique existe en France et dans de nombreux pays depuis quelques années déjà. Nous connaissons les robots ménagers pour faire la cuisine, les aspirateurs robots, et autres appareils automatisés créés pour nous faciliter la vie. Et depuis que le terme « objet connecté » s’est démocratisé pour parler des objets qui peuvent être contrôlés par un smartphone ou une tablette, de nouveaux appareils émergent et rendent encore plus accessibles ces technologies.

En 2015, la France est le deuxième marché pour la domotique et représente 900 millions d’euros. 30% des français possèdent un objet connecté dans leur maison (alarme, TV, électroménager …) et 56% prévoient d’en acheter un.

Arlo
La caméra sans fil Arlo de Netgear pour détecter les intrusions/effractions à domicile

 

Les entreprises qui proposent des solutions domotiques sont nombreuses : AwoX (ampoules connectées), MyFox (alarmes, vidéosurveillance)…et même Netgear depuis peu avec Arlo, sa caméra de vidéosurveillance détectrice de mouvements.

Mais le vrai enjeu aujourd’hui pour les constructeurs, ce n’est pas tant le produit en lui-même qui est finalement un objet du quotidien devenu connecté pour créer de nouveaux usages et générer du confort et une expérience-usager optimale, que l’interopérabilité de ces objets et leur mode de connexion. C’est pourquoi les hub pour la domotique deviennent tout aussi importants que les objets en eux-mêmes. 

Mother de Sen-se
Le « hub » domotique Mother de Sen.se et ses Motion Cookies

 

Intérêts et inconvénients de la domotique en France

Encore trop d’appareils de domotique restent toutefois sibyllins à l’usage pour les consommateurs. Il est ainsi nécessaire de les rendre simples d’utilisation et d’offrir une expérience-utilisateur intuitive grâce à une application simple et bien conçue au design agréable. Ceci car, selon des études récentes, 70% des appareils de domotique sont considérés comme des gadgets anxiogènes car difficiles à utiliser.

Les usagers sont intéressés essentiellement par des solutions domotiques qui leur permettent d’assurer la sécurité de leur domicile et, pour les seniors ou leur entourage, de favoriser leur maintien à domicile.

Et pour le secteur domotique, l’intérêt ne faiblit pas puisque 50% des consommateurs affirment souhaiter une solution agréable pour piloter leur maison depuis leur smartphone ou leur tablette. Un intérêt encore plus vif chez les moins de 35 ans, qui sont 66% à faire ce souhait.

Les acteurs de la maison intelligente

La domotique n’a pas attendu l’ère des objets connectés et l’année 2015 pour voir fleurir des solutions automatisées pour la maison. Parmi les acteurs traditionnels du marché, on compte Legrand, Hager, Schneider Electrics, Somfy, Haier, qui proposent tous des solutions de pilotage à distance depuis plusieurs années.

AwoX
Ambiance son et lumière chez AwoX, concepteur d’ampoules connectées aux compétences multiples

 

Aujourd’hui, ce sont les pure players du secteur qui ont le vent en poupe, tels que Netatmo, Sen.se, AwoX et bien d’autres. Les grands groupes s’y mettent également et envisagent de créer un monopole autour des box domotiques tels qu’Orange ou SFR. Google et Apple savent quant à eux, où investir et que racheter : Google s’est accommodé de la société conceptrice de thermostats connectés Nest, tandis qu’Apple a lancé son HomeKit, fonctionnant avec Apple TV. 2015 sera l’année de la révolution de la box domotique.

On prévoit d’ailleurs une croissance de 10,4% du marché des objets connectés en France pour le domicile en 2015 grâce à sa démocratisation, soit un marché représentant 3,2 millions d’euros pour l’année 2015.

Tous ces nouveaux acteurs s’imposent face aux acteurs historiques pour proposer des solutions accessibles et centrées vers l’expérience utilisateur.

La Silver Economie, un marché au fort potentiel

Pour 55% des français, la maison connectée est un investissement intéressant pour le maintien à domicile des seniors. 62% sont prêts à investir pour renforcer la sécurité de leur logement et aménager leur espace de vie pour éviter un passage trop rapide vers les établissements de soin type maisons de retraite.

Domotique

Pour les seniors comme pour les centres hospitaliers, la domotique regorge de solutions adaptées. De nombreux marchés sont créés sur ce thème, autant en terme d’interopérabilité avec des jeunes pousses comme Surycat. qu’en matière de kits d’objets connectés. Samsung Santé a annoncé en avril dernier le lancement d’un programme complet destiné à l’équipement des hôpitaux et professionnels de santé autour d’un package comprenant des produits connectés de type tensiomètres, glucomètres et autres appareils mobiles, en version connectée au smartphone ou à une tablette. Ce kit permettra de favoriser la prise de constantes à domicile pour les seniors sans recours systématique à du personnel soignant et pourrait désengorger les établissements de santé pour les malades chroniques, voire créer de la data précieuse afin de prévenir des maladies. La solution Samsung Santé sera présentée prochainement, nous vous en parlerons sur OBJETCONNECTE.COM.

infographie : de la domotique à la maison intelligente en 2015

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend