in , , ,

IoT en Europe : 1,8 milliard de connexions d’ici 2020

iot en europe connectivite

Si les États-Unis sont toujours sur le devant de la scène juste au-dessus de la dans le secteur, l' en Europe serait en passe de devenir le le plus lucratif pour les équipementiers et les fournisseurs de connectivité selon le cabinet d'étude GlobalData.

D'après cette étude, l' IoT en Europe sera portée par la connectivité. Cette région du monde représentera en 2020 36 % des connexions, suivi par l'Amérique avec un score de 28 %. L' IoT en Europe représentera donc 1,8 milliard de connexions sur un total mondial de 4,8 milliards à l'horizon 2020. Entre 2016 et la date butoir, le taux de croissance annuel attendu est de 38,5 %.

Une diversification des protocoles favorables aux opérateurs

Dans cette montée en puissance de la connectivité, les réseaux cellulaires M2M vont baisser en 2020, tandis que les autres types de vont prendre le pas. Parmi eux, l'on retrouve la fibre optique (WiFi), le satellite, le Narrow Band IoT et bien évidemment les réseaux basses consommations longue portée comme Sigfox et LoRa.

Selon le cabinet d'étude, le déploiement de la 5G et du NB IoT donnera un coup de pouce aux réseaux M2M utilisés en combinaison des technologies citées.GlobalData cite plusieurs secteurs porteurs comme les compteurs intelligents, les voitures connectées, la par le biais des gouvernements. Selon les analystes, ce ne sont que quelques-unes des possibilités de l' IoT en Europe.

IoT en Europe : des solutions déjà à l'oeuvre

iot en europe operateur

Cette diversification des connectivités est un élément crucial de la croissance de l' IoT en Europe. Selon GlobalData cela permet aux opérateurs cités de rester au centre de l'écosystème de l' des Objets, leur offrant l'opportunité de dégager de nouvelles sources de revenus en vendant certains types de données dans un cadre légal et en effectuant des partenariats avec les leaders des différents secteurs importants.

Dans cette équation, les opérateurs téléphoniques jouent déjà un rôle important. Le cabinet d'étude cite notamment Telefónica qui en Espagne était le premier FAI à proposer des solutions pour la ville intelligente. De son côté, O2 au Royaume-Uni a lancé des services autour de la en 2016. En , Vodafone est entré en partenariat avec les constructeurs automobiles et de motocycles pour connecter ces véhicules. Dernier exemple, en France : fournit une solution de gestion de flottes pour les constructeurs Renault, Peugeot et Citroën.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.